Le monde va protester contre les actions des troupes gouvernementales tadjikes à Khorog

La ville de Khorog. Source : www.2shanbe.tj

La ville de Khorog. Source : www.2shanbe.tj

Le 24 juillet dans la ville de Khorog, centre administratif de la région autonome du Gorno-Badakhchan, située à l'est du Tadjikistan, les troupes gouvernementales tadjikes ont mené une opération spéciale visant à arrêter les suspects de l'assassinat du major-général du Comité d'État pour la sécurité nationale, Abdullo Nazarov, commis trois jours plus tôt.

Selon les agences d'information, sa voiture a été arrêtée par des inconnus le 21 juillet près de Khorog. Ils ont forcé le général à sortir de la voiture et lui ont asséné plusieurs coups de couteau. M. Nazarov est mort sur le chemin de l'hôpital.


Agrandir le plan

Dans le cadre de l'opération spéciale au Tadjikistan, les autorités ont fermé la frontière afghano-tadjike et la seule route menant à Kaboul depuis le Tadjikistan, qui passe par la province de Badakhchan, dans le corridor de Wakhan. Une autre route qui relie le corridor de Wakhan avec le monde extérieur est tenue par les talibans. Outre les résidents locaux, environ 60 touristes en provenance d'Autriche, d'Allemagne, de France, du Kirghizistan, de Pologne et de Russie ont été bloqués. La situation est compliquée par le fait que la même zone est le théâtre d'une révolte sunnite, qui, à son tour, pourrait conduire à un nouveau conflit avec les chiites.

Plus tôt, les autorités ont annoncé la mort de 12 soldats tadjiks et 30 victimes parmi les membres des groupes armés anti-gouvernementaux. Selon cette même source, il n'y a pas victimes parmi les civils. Toutefois, selon des données non-officieuses, le nombre de victimes parmi l'armée gouvernementale et la population civile serait beaucoup plus élevé, sans doute supérieur à 100 personnes.
 
Les informations concernant l'opération au Tadjikistan ont rapidement été transmises par les médias russes et internationaux. Aujourd'hui à Saint-Pétersbourg, 15 migrants en provenance du Tadjikistan ont tenté d'organiser un meeting de protestation contre les actions des troupes gouvernementales à Khorog. Ils se sont réunis près de Gostiny dvor, mais se sont immédiatement dispersés après avoir reçu un avertissement de la police au sujet de l'illégalité de l'action.

Des rassemblements de protestation contre les actions des troupes gouvernementales tadjikes à Khorog sont prévus à Moscou, Londres, New York, Almaty (Kazakhstan) et à Bichkek (Kirghizistan). Les organisateurs affirment que des centaines de personnes exigeront du gouvernement tadjik la fin immédiate des hostilités, le retrait des troupes de la région et un procès honnête sur l'assassinat du général des renseignements Abdullo Nazarov.

Texte préparé sur la base de matériaux publiés sur les sites de Rosbalt, RBC, BBC Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.