Plus de « rideau de fer » dans les eaux russes pour les yachts étrangers

Crédit photo : Itar-Tass

Crédit photo : Itar-Tass

Le « rideau de fer » sur les fleuves et lacs russes a été levé pour les yachts étrangers qui étaient interdits d’accès dans les eaux intérieures russes depuis 1939. Les nouvelles règles en vigueur autorisent l’accès aux bateaux de tourisme, de sport et de loisirs sous pavillon étranger qui peuvent accueillir un maximum de 18 personnes dont 12 passagers.

Au début des années 90 l’interdiction de navigation pour les bateaux étrangers de plaisance et sportifs s’était quelque peu adoucie, mais d’un point de vue théorique surtout : il était possible d’obtenir une autorisation du gouvernement pour entrer dans les eaux russes mais l’attente était d’environ 3-4 mois et il fallait négocier avec plus de 7 interlocuteurs dont les ministères des affaires étrangères, de la défense, de la sécurité d’Etat et même celui de l’agriculture.

L’association des opérateurs touristiques de Russie a précisé que selon les nouvelles règles les yachts étrangers doivent passer les contrôles au port maritime et, s’il y a à bord un membre d’équipage russophone capable de diriger le navire, se rendre sur les plans d’eaux de la partie centrale de la Russie, de Sibérie et d’Extrême-Orient. La présence d’un pilote local à bord, auparavant obligatoire, n’est plus nécessaire.

Les experts ne s’attendent pas à un boom du nombre de visiteurs étrangers immédiatement après l’entrée en vigueur des nouvelles règles : passeront pour l’essentiel des voyageurs-fanatiques, et ils ne sont pas nombreux.

Article original sur www.ridus.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.