Comment Hollande a convaincu

Crédit photo : Photoxpress

Crédit photo : Photoxpress

La presse russe s’étonne dans son ensemble sur le choix des Français pour un François Hollande au style dépeint comme discret, sobre, voire franchement ennuyeux. Un style tout en contraste avec celui d’un Nicolas Sarkozy hyperactif et tapageur. La victoire du candidat socialiste est expliquée par des promesses économiques et sociales populistes qui ont fait mouche en temps de crise.

Le choix de la stabilité

Tatiana Makarova
SLON.RU

On ne peut pas dire que Hollande soit un leader charismatique, même en forçant le trait : lors du débat avec Sarkozy, il faisait plus penser à un instituteur qui sermonne un mauvais garnement. Sarkozy s’énervait, Hollande n’était pas convaincant mais restait calme. La plupart des Français semblent préférer un Hollande équilibré et un peu ennuyeux, à un Sarkozy brusque et furieusement actif. Hollande est comme un parent attentif qui ne promet peut-être pas des montagnes d’or, mais du moins la certitude du lendemain. Le socialiste a trouvé un équilibre entre ce que voulaient entendre les électeurs et la réalité objective.

On reste amis

Alexexei Tarkahnov
Kommersant

La France, après avoir célébré ou pleuré la victoire du candidat socialiste, s’est tue, effrayée, parce que tout le monde comprend qu’avec le départ de Sarkozy les problèmes ne disparaîtront pas, voire s’aggraveront. Sarkozy a tout mis en œuvre pour se réconcilier avec son adversaire. Son discours d’adieu et l’invitation adressée à Hollande pour les cérémonies du 8 mai témoignent de sa volonté d’un transfert du pouvoir en douceur. En France, il est normal de ne pas achever un adversaire qui a perdu dans un duel honnête, mais d’utiliser plutôt son savoir-faire. C’est d’autant plus vrai de Hollande, connu pour sa capacité à trouver des compromis.

Épouse ou compagne ?

Zakhar Radov
Komsomolskaya Pravda

L’arrivée au pouvoir du nouveau président est un casse-tête pour le service du protocole. François Hollande est le premier président français entrant à l’ Élysée avec une concubine. Le protocole ne sait pas comment présenter la première dame : Mme Valérie Trierweiler, la compagne du président de la République, ou Mme Valérie Trierweiler-Hollande ? L’intéressée a déclaré récemment que ses relations avec Hollande ne posaient aucun problème, sauf pour une visite au Vatican, mais les spécialistes prédisent des remous lors de déplacements en Inde, Indonésie ou Arabie saoudite. Or, le couple présidentiel ne compte pas se marier tout de suite.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.