Fête en plein air à Moscou

Les parcs publics de Moscou vont être réinvestis par des soirées dansantes. Crédit photo : Itar-Tass

Les parcs publics de Moscou vont être réinvestis par des soirées dansantes. Crédit photo : Itar-Tass

Les parcs publics de Moscou vont être réinvestis par des soirées dansantes.

Les lieux publics de Moscou dédiés à la détente vont être réinvestis par des soirées dansantes sur le mode soviétique. « Le premier d'entre eux sera Izmaïlovski Parc, avec un investissement de près de 4 millions de roubles (cent mille euros) dans une nouvelle scène qui accueillera tous ceux qui souhaitent  organiser des soirées disco ou apprendre la danse classique ou moderne sur de la musique live », a confié à Izvestia Anatoli Boiarkov, le responsable du terrain.

500 m² seront réservés à la scène à ciel ouvert vouée à la danse. « Il y aura une scène et des places assises » explique Anatoli Boiarkov. « Les soirées auront lieu au moins trois fois par semaine. Les ateliers seront animés par des enseignants professionnels. Au programme : tous les genres de danse, pour tous les âges. La première soirée de ce genre se tiendra à la mi-mai. » Le Parc est prêt à dépenser 2 millions de roubles (50 000 euros) au profit de ces « discothèques d'apprentissage ».

Au parc Fili, on serait prêt à mettre en oeuvre un projet similaire. « Nous commencerons à assurer presque quotidiennement des ateliers consacrés à différents types de danse pour les visiteurs que l'on accueillera sur la scène déjà existante » explique Larissa Sereguina, la vice-directrice du parc. « Selon nos calculs, l'organisation de chaque soirée coûtera à peu près 50 000 roubles. La saison débutera le 26 mai prochain. Le projet a déjà été soumis au département de la culture de la ville. »

Cet été, on va aussi danser au Parc Gorki. Une plate-forme spécifique a été installée dans l'allée centrale en août dernier pour les amateurs de salsa et de hustle. « Il y a des prises de courant, de l'éclairage, on peut amener son poste de musique, la scène sera ouverte à tous » explique Assia Anikeeva, chargée des RP pour le Parc Gorki. La saison débute le 1er mai.

Les experts prédisent que les nouvelles soirées de danse auront du succès. « Le plus important, c'est que la musique soit de qualité, qu'elle plaise aux Moscovites et qu'elle développe leur goût esthétique » a déclaré un membre de la Commission de la culture à la Chambre sociale russe, Andreï Dementiev. « C'est une bonne alternative aux divertissements alcoolisés de la jeunesse ». 

Les spécialistes conseillent aux responsables des scènes de danse de se concentrer sur quatre catégories principales : « Pour les plus jeunes, cela peut être les variations contemporaines du hip-hop ; pour les adultes, la salsa et le hustle ; pour les gens plus âgés, le tango », recommande ainsi Alexandre Grichon. « La danse pour les habitants d'une mégapole qui passent le plus clair de leur temps au travail, c'est une excellente manière de décompresser et de se socialiser. Aujourd'hui, la danse sociale intéresse des milliers de Moscovites. »

Le parlement de la capitale a soutenu cette initiative lancée par les parcs. « Les députés de la ville sont régulièrement sollicités par différents groupes de danse, y compris de danses latinos, qui réclament la création d'une scène ou d'une salle », explique Evgueni Guerassimov, le président de la commission à la culture et à la communication à la douma de Moscou. « Les scènes de danse à l'air libre sont à mettre en place dans la plupart des endroits de détente de Moscou. »

Article publié sur le site izvestia.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.