Un avion s'écrase dans l'Oural

Crédits photo : Victoria Yuschenko/RIA Novosti

Crédits photo : Victoria Yuschenko/RIA Novosti

Un avion ATR-72 de la compagnie russe Utair avec 43 personnes à bord a décollé lundi de Tioumen (Sibérie occidentale) en direction de Sourgout et s'est écrasé peu après le décollage. 31 personnes ont trouvé la mort. On compte onze survivants.

Les enquêteurs excluent la piste d'un attentat terroriste suite à la catastrophe, a annoncé à l'agence RIA Novosti Vladimir Markine, porte-parole du Comité d'enquête de Russie.

« Après avoir étudié les débris de l'appareil, les enquêteurs ont exclu la piste d'un attentat terroriste », a dit le responsable.

D'après certains médias, les pilotes n'ont pas passé d'examen médical avant le vol. Des documents concernant leur état de santé sont actuellement à l'étude, a indiqué M.Markine.

Le président russe Dmitri Medvedev a décidé de reporter une rencontre avec les représentants l'opposition en raison du crash. La réunion, initialement programmée pour lundi, aura lieu mardi 3 avril, a annoncé lundi la porte-parole du président Natalia Timakova.

L’ATR-72 est un avion bi-moteur à turbopropulseurs conçu pour les vols de gamme moyenne, produit conjointement par la France et l'Italie pour une capacité de 74 passagers et des distances moyennes. Les principaux propriétaires des ATR-72 sont les compagnies American Eagle, Kingfisher Airlines, Arkia, JAT.

L'avion qui s’est écrasé lundi en Sibérie était en activité depuis près de 20 ans. Son premier vol remontait au 20 octobre 1992 pour la compagnie aérienne Airways Transasia. Il vola ensuite pour Finnair, et il servait pour Utair depuis 2008. Jusqu'à présent, le modèle ATR-72 a connu 5 accidents d'avions avec des décès. Le dernier ayant eu lieu à Cuba en Novembre 2010.

Ce n'est pas le premier accident non plus pour la compagnie Utair. En 2007, le Tu-134 s'était écrasé dans l’aéroport de Samara, Kurumoch, avec un bilan de six morts. Cette compagnie compte aussi trois accidents d’hélicoptère récents, qui ont donné la mort à 12 personnes.

Malédiction


L'année dernière, l’espace aérien mondial a comptabilisé 28 accidents et 507 morts, dont respectivement, six, et 97 d’entre eux en Russie. Le plus dramatique et encore profondément encré dans les mémoires, étant bien sûr l’accident d'avion près de Iaroslavl, qui avait tué l'équipe de hockey Lokomotiv dans son intégralité.


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.