Anniversaire de la première femme cosmonaute

Crédits photo : ITAR TASS

Crédits photo : ITAR TASS

Le 16 juin 1963, une fusée Vostok-6 fut lancée: c'était le premier vol spatial d'une femme de l'histoire. La « Mouette » (indicatif d'appel de Terechkova) a effectué un vol de trois jours, réalisant 48 révolutions autour de la Terre et franchissant un demi-million de kilomètres. 26 ans auparavant Valentina Terechkova naissait à Iaroslavl, dans une famille de paysans originaires de Biélorussie. Valentina a longtemps travaillé à l'usine de pneus de Iaroslavl, suivant simultanément des cours du soir pour les jeunes travailleurs.


Après avoir décroché le diplôme du Lycée technique par correspondance de l'Industrie légère de Iaroslavl, puis de l'Académie de l'aviation militaire Joukovski, Valentina Terechkova est devenue candidate ès sciences techniques, professeur, et auteur de plus de 50 articles scientifiques.


Parallèlement à son travail et à ses études, Valentina était fascinée par le ciel. Membre des l'aéroclub local, elle a effectué 163 sauts en parachute. Après le premier vol réussi de Gagarine en 1961, Sergueï Korolev a songé à envoyer une femme dans l'espace. Sur l'ordre de Nikita Khrouchtchev, on commence à rechercher des jeunes femmes pour la sélection des cosmonautes, notamment dans certains aéro-clubs. C'est ainsi que Terechkova et quatre autres prétendantes ont été présélectionnées.

Femmes dans l'espace

Dans l'histoire spatiale russe, 18 femmes ont été préparées pour des vols. Trois ont volé: Valentina Terechkova, Svetlana Savitskaya et Elena Kondakova. Leurs vols ont également marqué un record. Svetlana Savitskaya est la première femme à être sortie dans l'espace ouvert, et Elena Kondakova, avec Alexandre Viktorenko et Valery Polyakov, a travaillé sur la station Mir pendant 170 jours. Auparavant, aucune femme n'avait participé à des missions aussi longues. Le vol de la quatrième cosmonaute femme est prévu pour 2013. Ce devrait être Elena Serova qui a déposé sa demande il y a déjà sept ans.


« L'entraînement du groupe de cinq femmes était encore plus dur que celui des hommes », se rappelle Valentina Terechkova, soulignant que le système de formation dans ces années-là était trop sévère. La préparation pour le vol était effectuée dans des conditions de stricte confidentialité. La propre mère de Valentina a appris par les journaux que sa fille avait été envoyée dans l'espace.


La cabine de Vostok était surnommée par ses concepteurs la « boîte de conserve »: elle était si étroite que la cosmonaute en scaphandrier pouvait à peine bouger. A l'époque, on ne disposait pas de données précises sur les effets possibles de trois jours dans l'espace pour l'organisme féminin. Le vol était extrêmement risqué: passer près de trois jours dans de telles circonstances, malgré une formation spéciale, était selon de nombreux experts un exploit pour une jeune femme.


Le 16 juin 1963, Terechkova réalise son rêve. Pourtant, le vol spatial qui a fait sa renommée mondiale a failli se terminer de façon tragique. « Le vaisseau comportait un défaut: il était orienté de telle sorte qu'au lieu de l'atterrissage on avait programmé un rehaussement de l'orbite, par conséquent, je n'aurais pas pu retourner sur Terre, mais je l'ai remarqué à temps, je l'ai rapporté, et les experts ont saisi les données correctes. Finalement, j'ai atterri  », a raconté Terechkova après le vol. « Quand je me suis catapultée, j'ai été prise d'effroi - a pour la première fois confié la cosmonaute 44 ans plus tard. En dessous de moi il y avait un lac. Ma première pensée été: mon Dieu, ils ont envoyé une femme dans l'espace et elle va finir dans l'eau! »

Le 16 juin 1963, Valentina Terechkova. (Crédits photo : Ria Novosti)


Après son vol, Valentina a continué à suivre une formation de cosmonaute, mais la plupart du temps, elle se dédiait au travail social. Elle n'eut pas l'occasion de retourner dans l'espace, mais, comme Youri Gagarine, elle a parcouru le monde, popularisant les réalisations de la science et de la technologie soviétiques.


Pour la réussite du vol ainsi que son courage et son héroïsme, par décret du Présidium du Soviet suprême du 22 juin 1963, la cosmonaute soviétique Valentina Terechkova s'est vue décerner de titre de Héros de l'Union soviétique, recevant l'Ordre de Lénine et la médaille Etoile d'or.


Cinq mois après son fameux vol, Terechkova a épousé le cosmonaute Andrian Nikolaïev. A cette époque, il détenait le record de durée d'un séjour dans l'espace (quatre jours), et fut le premier à être autorisé à se détacher de son fauteuil et à flotter dans le cosmos.

Terechkova fête son anniversaire en tant que députée communiste à la Douma, suite à son élection en décembre de l'année dernière. Le Patriarche Kirill a décerné le 6 mars à Valentina Terechkova l'Ordre de la Gloire et de l'honneur. Il a noté « les nombreuses années de labeur consacrées au développement des vols spatiaux habités », ainsi les fructueuses activités politiques et publiques de la première femme cosmonaute.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.