Les Russes de France plébiscitent Prokhorov

Crédits photo : Kommersant

Crédits photo : Kommersant

Le milliardaire Mikhaïl Prokhorov a recueilli l'écrasante majorité des suffrages exprimés par les citoyens russes ayant voté en France lors de l'élection présidentielle russe. L'homme d'affaires et candidat a obtenu 2 299 voix.

Vladimir Poutine, soutenu par 1 739 électeurs, arrivait loin derrière en seconde position. Guennadi Ziouganov a obtenu 814 voix, Sergueï Mironov 389. Le candidat le moins populaire auprès des électeurs russes de France est Vladimir Jirinovski, avec 215 voix.

Au total, 5 690 électeurs ont pris part à la présidentielle russe en France. Dimanche, des bureaux de vote étaient ouverts à Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nice, Strasbourg et Bayonne. Le scrutin s'est également tenu dans la principauté de Monaco.

Selon la Commission électorale de l'ambassade de Russie à Paris, 3 830 personnes ont voté dans la capitale. Strasbourg a accueilli 598 électeurs, Lyon 343, Marseille et Nice 706, Bordeaux 100, Monte-Carlo 88, et Bayonne 25.

A Paris, le plus important bureau de vote, la participation des citoyens russe à l'élection présidentielle était « sans précédent », selon le président de la Commission électorale de l'ambassade de Russie en France, Leonid Kadychev.


« Cela signifie que les gens comprennent que leur vote compte, qu'il ne disparaît pas et sera pris en compte. Ce que nous considérons comme une marque de confiance envers l'organisation des bureaux de vote en France », a ajouté le diplomate.

Une heure et demie avant la fermeture du scrutin à Paris, la commission a dû préparer environ 500 bulletins supplémentaires, l'ensemble des 3 600 bulletins de vote fournis par l'ambassade étant épuisés. Les personnes désireuses de voter ont parfois dû faire la queue pendant une heure et demie.

Le scrutin au bureau de vote de l'ambassade était suivi en continu par sept observateurs, 14 ayant au total été enregistrés à Paris, y compris des représentants de la presse. Le fonctionnement de la commission n'a pas fait l'objet de plaintes de la part des observateurs mandatés par Prokhorov, Ziouganov, Mironov et Jirinovski. Des observateurs représentant les candidats étaient également présents dans les bureaux de Bordeaux, Lyon, Marseille et Strasbourg.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.