Paris manifeste pour des élections libres en Russie

Crédits photo : Maria Tchobanov

Crédits photo : Maria Tchobanov

Samedi, plus d’une centaine de personnes se sont réunies dans le centre de Paris, à proximité du Centre Georges Pompidou, lors du meeting organisé « pour des élections libres en Russie ».

Crédits photos : Maria Tchobanov

« Aussi paradoxal que cela puisse paraître, nous allons porter ce slogan jusqu'à ce que les élections deviennent honnêtes », a déclaré l’un des organisateurs, le jeune chercheur Alexeï Evstratov, en s’adressant aux participants. « Petit à petit, nous récupérerons  nos droits constitutionnels auprès du pouvoir, chaque mois, chaque semaine et chaque jour, le 4 mars ou, sinon, la prochaine fois ».

Les participants russes présents à cette manifestation pacifique étaient soutenus par le philosophe français André Glucksmann : « On organise des manifestation depuis 1974. Mais aujourd’hui, la divine surprise, c’est qu’il s’agit vraiment d’une révolte de masse contre le régime policier. Pour nous, Français, cela veut dire beaucoup, tant du point de vue de la culture que du point de vue de la démocratie et de notre sécurité. Le régime de Poutine est une menace pour absolument tout le monde. Je suis heureux qu’il y ait un véritable mouvement en Russie pour la démocratie, pour une Europe libre et pacifique. C’est fantastique de découvrir qu’il n’y a pas seulement des individus extrêmement courageux comme Anna Politkovskaia, mais toute une foule qui appuie cette exigence de liberté ».

Les participants de cette action brandissaient des affiches improvisées, en russe et en français : « La démocratie en Russie est malade », « Poutine : Dehors ! », « Démocrates de tous les partis, unissez-vous ! », « Nous demandons des règles du jeu honnêtes », « Plus de retour en arrière possible ». Attachées à leurs vêtements, des bandelettes blanches, symbole de la protestation civile pacifique. 

Des personnes de tous les âges sont venues rejoindre le meeting. Des familles entières avec des enfants étaient présentes. Un véritable samovar apporté par les organisateurs permettait de se réchauffer en ce jour exceptionnellement froid à Paris.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.