Pavel Lounguine : « La France m’aime »

Crédits photo : Grigory Sysoev/RIA Novosti

Crédits photo : Grigory Sysoev/RIA Novosti

Le réalisateur russe Pavel Lounguine s’est vu décerner l’Ordre de la Légion d’honneur en France. Selon les critiques, ses films et son action en faveur d’un rapprochement des cultures des deux pays méritaient cette reconnaissance de la France.

Mardi 17 janvier, Pavel Lounguine s’est vu décerner l’Ordre national de la Légion d’honneur. D’après le réalisateur, la Légion récompense son travail de longue haleine avec les cinéastes français.

« J’ai reçu une lettre de Nicolas Sarkozy m’informant qu’il me faisait officier de la Légion d’honneur, ce qui est plaisant. J’avais déjà reçu des récompenses de l’État, notamment en France l’Ordre des Arts et des Lettres. Mais la Légion d’honneur, c’est comme l’ordre du Mérite pour la Patrie, en Russie. C’est le plus élevé des ordres napoléoniens. Cela signifie que la France m’aime, ou du moins qu’on estime que j’ai un certain mérite », explique le réalisateur. Et d’ajouter : « C’est plaisant, mais ça ne change absolument rien à la vie. Il faut malgré tout se lever le matin, faire son lit, se brosser les dents et tout le reste. Mais c’est un court et délectable instant. Cette récompense est peut-être aussi liée à la création de l’Académie de cinéma franco-russe. »

Pour le critique de cinéma et réalisateur Alexandre Zoubkov, les Français aiment réellement Pavel Lounguine. « En tournant certains films, réalisés en partie grâce à des moyens financiers français, si je ne me trompe pas, il a saisi cette vague d’interconnexion entre la France et la Russie, à une période particulièrement difficile pour la Russie, comme pour la France. Concernant ses dernières œuvres, il a changé de style, passant d’un cinéma d’auteur à un cinéma plus national, tournant ces derniers temps sur des sujets nationaux comme la religion ou l’histoire », souligne-t-il.

La cérémonie de décoration aura lieu la semaine prochaine.

Diplômé du département de linguistique structurale et appliquée de l’Université Lomonossov à Moscou, Pavel Lounguine a débuté sa carrière de scénariste en 1976, avec C’est tout mon frère. On lui doit également les scénarios de La fin de l’empereur de la taïga, Invincible et Les chrétiens. Pavel Lounguine a tourné son premier film, Taxi Blues, alors qu'il atteignait la quarantaine. Il avait alors fait jouer le poète rockeur et leader du groupe Zvouki Mou, Piotr Mamonov. Quelques années plus tard, il a refait appel au même Piotr Mamonov pour son film L’Оle, qui a recçu, en Russie, l’Aigle d’or et le prix Nika, dans la catégorie « meilleur réalisateur ». Pavel Lounguine a été nommé Artiste national russe et membre honoraire de l’Académie des arts de Russie. Il vit en France depuis les années 1990 où, en 2010, il a été fait commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

La version originale de l’article sur le site kommersant.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.