Ouvrir les rideaux

Crédits photo : Bertien van Manen / Courtesy in camera galerie

Crédits photo : Bertien van Manen / Courtesy in camera galerie

La galerie In Camera à Paris présente des photos extraites du nouveau livre de la photographe hollandaise Bertien van Manen « Let’s sit before we go ».

« Ils vivent sans rideaux ? », s’étonnent les touristes traversant la Hollande. Ouvrir les rideaux pour savoir comment vivent les voisins, voici une conception bien naturelle chez la photographe Bertien van Manen. En 1991, le rideau de fer est tombé, mais les autres demeurent tirés. Pour pénétrer dans la vie intérieure de l’espace soviétique, Bertien apprend le russe et, armée d’un appareil photo des plus basiques, arpente l’Europe de l’Est, accueillie par des familles qui la traitent comme une amie. Ses hôtes la laissent prendre en photo les instants les plus personnels : un premier rendez-vous, un matin de gueule de bois, un moment de désespoir.

« Près de 20 ans plus tard, Bertien éprouve le besoin de replonger dans ses souvenirs et en parle à un ami-photographe », raconte le galeriste Jean Noël de Soye. Celui-ci lui propose de faire une nouvelle sélection parmi les photos prises en URSS. « A l’exception des centres des grandes villes, en vingt ans, presque rien n’a changé. Il n’y a pas de différence entre les images que j’ai faites en 1991 et les images prises en 2009 », affirme la photographe. Pas de titre, ni de mention de lieu : les photos devenues orphelines constituent alors cet espace soviétique désormais imaginaire, mais où chacun peut encore reconnaître des bribes du passé, qu’il soit moldave, russe ou ukrainien.

L'exposition « Let’s sit before we go » sera ouverte jusqu’au 17 janvier 2012 à la galerie In Camera, 21 rue Las Cases 75007 Paris.

Le catalogue de l'exposition des photographies de Bertien van Manen est en vente à la librairie de la galerie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.