Cut the Rope : le génie derrière le jeu phénomène

Entretien avec Efrim Voïnov, créateur du jeu mobile à succès Cut the Rope (Coupe la Corde) avec son frère jumeau.
Efrim Voïnov, créateur du jeu mobile.

Quand et comment vous est venue l’idée du jeu Cut the Rope ? Vous a-t-elle été inspirée par des jeux ou concepts existant ?


Efrim Voïnov : Cut the Rope est inspiré du concept du premier jeu iOS de ZeptoLab : Parachute Ninja. Nous avions déjà des cordes dans Parachute Ninja et avions développé un système pour les faire bouger, mais nous avons passé beaucoup de temps à essayer de trouver les bons mouvements et le graphisme adéquat. Même s’ils étaient satisfaits du design, nos amis et notre famille s’embrouillaient avec les commandes. Nous en avons donc conclu qu’il n’était pas assez efficace visuellement, c’est pourquoi nous avons enlevé les cordes pour les remplacer par un parachute. Parachute Ninja a été lancé en 2010 et a connu un grand succès, la version gratuite atteignant le top 10 des ventes iTunes, et la payante le top 20.

Nous avons cependant décidé de ne pas abandonner l’idée des cordes car nous avions passé beaucoup de temps à travailler sur leurs mouvements. Nous avons dès lors conçu un jeu basé sur la physique des cordes. Voilà comment est né Cut the Rope.

En combien de temps avez-vous développé le jeu ? Quelles ressources ont été nécessaires ?

E.V. : Mon frère Semion et moi avons développé Cut the Rope avec très peu d’argent et encore moins de ressources. Aujourd’hui, nous avons la chance de bénéficier de l’aide de beaucoup plus de personnes.

Comment s’est traduite cette réussite ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

E.V. : Le jeu a été téléchargé plus de 60 millions de fois (si on tient compte de toutes les versions et de toutes les plateformes). Une session de jeu dure environ 3 minutes, et Niam-Niam (le monstre avide de sucreries héros du jeu) avale en moyenne 24 millions de bonbons par jour.

Ça fait beaucoup de bonbons ! Selon vous, quelles sont les raisons de ce succès ? Vous y attendiez-vous ?

E.V. : En développant Cut the Rope, nous étions conscients que nous disposions là d’un jeu de qualité, mais nous ne nous attendions évidemment pas à un tel succès. Mais cette réussite ne nous empêche pas de continuer à travailler en permanence ! Notre objectif n’est pas juste de lancer plusieurs nouveautés ou mises à jour : nous voulons proposer à nos utilisateurs des mises à jour de qualité, des jeux plus stratégiques et de nouvelles aventures attrayantes et amusantes à Niam-Niam, ou aux autres personnages. Nos fans nous ont été très fidèles, et nous travaillons dur afin de continuer à leur fournir le niveau de qualité auquel ils se sont habitués.

Même s’il est important pour nous de proposer des jeux et mises à jour de qualité, nous savons également que nos fans ont besoin de nouveautés. Nous prévoyons donc de lancer plusieurs mises à jour de Cut the Rope, ainsi que de nouveaux jeux que nous sommes en train de tester et qui sortiront en 2012.

Avez-vous développé ou comptez-vous créer des produits dérivés ?

E.V. : Notre objectif est de renforcer la visibilité de Niam-Niam et de Cut the Rope. Nous travaillons actuellement sur l’adaptation du jeu à d’autres plateformes, dont les télévisions connectées ou les plateformes mobiles comme RIM et Symbian.

Nous collaborons aussi avec des fabricants de matériel pour intégrer des versions d’essai sur de nouvelles tablettes et appareils. Parmi ces partenaires, Sony Ericsson, Toshiba et Amazon pour la Kindle Fire.

Nous collaborons également avec APE Entertainment pour créer une BD numérique qui racontera la vie de Niam-Niam et sera disponible en tant qu’application iOS. La première édition sortira très prochainement.

En ce qui concerne le merchandising, il existe diverses possibilités formidables d’amener Niam-Niam dans les maisons du monde entier. Un nombre limité de peluches ont récemment été lancées dans environ 30 points de vente aux États-Unis, et nous sommes en train de renforcer cette présence pour les fêtes. Divers T-shirts sont également en vente, et de nouveaux produits sortiront dans les prochains mois.

2012 sera une grande année pour Niam-Niam. Attendez-vous donc à le voir un peu partout !



Le développeur de jeux pour mobiles Efim Voïnov a créé Zeptolab en 2009 avec l’aide de son frère jumeau Semion. Ensemble, ils ont gagné en notoriété grâce à leurs jeux à succès Parachute Ninja et Cut the Rope.

Efim a travaillé sur un grand nombre de jeux et d’applications pour mobiles pour presque toutes les plateformes connues. Il possède aussi une grande expérience en matière de langages de programmation et de technologies informatiques.

Né à Moscou, il a commencé à créer des jeux à l’âge de 8 ans, lorsque ses parents lui ont acheté son premier ordinateur ZX Spectrum. Il a fait ses études à l’Institut d’électronique et de mathématiques de Moscou, d’où il est sorti avec un master en informatique. Quand il était étudiant, Efim travaillait dans sa propre société de développement de Palm OS, MuddyGlass, où il mettait au point des jeux et des applications avec son frère. 

« Lorsque nous étudiions à l’université, nous développions des jeux durant notre temps libre. Nous avons mis certaines de nos créations sur un site appelé PalmGear.com. Après avoir obtenu notre diplôme en 2005, Micha Lialine nous a engagés pour travailler dans une entreprise de conception de jeux dont il était propriétaire, Reaxion, ce qui nous a permis d’accumuler de l’expérience en matière de développement sur différentes plateformes mobiles. Nous avons ensuite quitté Reaxion pour créer ZeptoLab », explique Efim. « Moins de deux années plus tard, notre petite société est devenue six fois plus grande et nous travaillons d’arrache pied pour mettre les meilleurs jeux sur le marché ».

Adaptation en français d'un article paru en anglais dans East-West Digital News, le site d'information sur les technologies de l'information en Russie.



Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.