Célébration du 
réveillon à la russe !

Dès que les invités arrivent, on sort la vodka et on commence à faire des toasts. Le toast russe est spontané et informel, mais certains sont obligatoires. Il faut boire à la vieille année, en espérant que toutes les bonnes choses qui sont advenues continueront à l’avenir, tandis que tout le mauvais restera dans le passé. Déjà, on voit l’horloge du Kremlin à la télévision qui sonne les douze coups de minuit et le président présente ses vœux au pays. Il faut alors écrire son propre vœu sur un bout de papier puis le brûler en laissant tomber les cendres dans une flûte de champagne. C’est un moyen sûr d’obtenir ce qu’on veut dans l’année à venir. Le reste de la nuit ne sera plus qu’un souvenir brouillé : tout le monde est sorti pour tirer des feux d’artifices, chanter des chansons, faire une bataille de neige… La bonne nouvelle pour le mal de crâne, c’est qu’il ne faut se presser nulle par le lendemain matin. Le pays entier a la gueule de bois, comme vous. Et quand elle sera passée, vous aurez encore dix jours pour remettre ça. Voici quelques recettes des incontournables plats du Nouvel An. Goutez-y et partagez votre avis !

La salade “Olivier” (macédoine)


Photo : Lori/LigionMedia

C’est une salade connue dans le monde entier, appelée aussi salade russe. L’Olivier est un must de toutes les tables festives russes. La différence principale dans les recettes vient du choix de la viande : volaille, veau, bœuf ou saucisse.

Ingrédients : 5 pommes de terre, 3 carottes, 4 œufs, 500 g de viande bouillie, 250 g de petits poids en conserve, 3 gros cornichons malossols, 250 g de mayonnaise, sel.

Préparation :

1. Faites cuire les pommes de terre et les carottes avec la peau, puis refroidissez et pelez.

2. Faites cuire les œufs et la viande.

3. Couper les pommes de terre, carottes, œufs, viande et cornichons en petits cubes.

4. Ajoutez les petits poids.

5. Ajoutez la mayonnaise à la quantité du mélange que vous allez consommer, la salade se conserve mieux sans mayonnaise.

6. Réfrigérez. Pour alléger l’assaisonnement, vous pouvez couper la mayonnaise avec de la crème fraiche.

 Le hareng « sous manteau de fourrure »


Photo : Lori/LigionMedia    


 

Ingrédients : 2 filets de hareng, 2 betteraves, 2 pommes de terre, 2 carottes, 1 oignon, 3 œufs, 1,5 verre de mayonnaise, sel et poivre noir.

Préparation :

1. Faites bouillir les œufs jusqu’à ce qu’ils deviennent durs, les pommes de terre, carottes et betteraves jusqu’à ce qu’ils deviennent tendres.

2. Pelez les oignons et plongez dans de l’eau bouillante. Au bout de 5 minutes, égouttez et placez les oignons sous un jet d’eau froide pour 1 minute. Laissez refroidir les légumes bouillis.

3. Pelez et râpez pommes de terre et carottes dans des bols séparés. Émiettez les œufs durs. Découpez le hareng en petits morceaux et poivrez. Dans un plat, étalez une couche de pommes de terre, salez, et recouvrez de mayonnaise.

4. Ajoutez une couche de hareng, les oignons, les carottes et les œufs, en salant chaque couche, recouvrez de mayonnaise.

5. Répétez l’opération sans le hareng, pour obtenir au moins deux couches. Recouvrez le tout d’une couche de betterave râpée, que vous recouvrez d’une couche épaisse de mayonnaise.

6. Saupoudrez de jaune d’œufs dur émietté. Réfrigérez pendant 5 heures et servez en parts, comme un gâteau.

“Pirojki”, les pâtés à la russe

 

Photo : Itar-Tass

Ingrédients : 500 g de pâte, 1 petit choux blanc, 2 c. a soupe de lait, 5 œufs durs en miettes, 3 c. à soupe de beurre, 1 pousse de persil haché, sel, poivre, 1 œuf cru.

Préparation :

1. Coupez menu le choux et placez dans un bol d’eau chaude. Égouttez.

2. Faites fondre le beurre dans une poêle et faites revenir le chou pendant 3-4 minutes. Dans un bol, mélangez le choux, les œufs durs, le persil, sel et poivre.

3. Roulez la pâte en couche fine. Avez un verre, découpez des disques.

4. Placez une c. à soupe de farce sur chaque disque.

5. Pliez le disque en demi-lune, pincez pour fermer.

6. Cuisez au four à 200 degrés pendant 10-15 minutes, badigeonnez d’œuf cru, au pinceau, puis cuisez encore 20 minutes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.