Moscou : le parc Fili voit grand

Crédits photo : Nikolay Korolev

Crédits photo : Nikolay Korolev

Afin de transformer le parc Fili en parc d’attraction le plus important de la capitale, 16 milliards de roubles (380 millions euros) devront être injectés. Selon les calculs communs réalisés par l'administration du parc et son principal investisseur actuel, l’entreprise Shater, c’est ce que coûtera le projet d'investissement et de développement du parc. Hors Sharter, d’autres investisseurs étrangers manifestent leur l'intérêt, comme l’indique le directeur de Fili, Viacheslav Korol, en citant les plus grands producteurs européens d’attractions, comme l’italien Zamperla, le danois Tivoli et la Compagnie des Alpes, groupe français gestionnaire du Parc Astérix.

Les dirigeants du Pars Astérix

s'intéressent

au Parc Fili de Moscou.  

( PHOTO : AP )


L'investisseur principal sera désigné après l’approbation du projet par les pouvoirs municipaux, mais il est probable qu’il s’agira d’une entreprise étrangère. « Les investisseurs russes sont seulement capables d’offrir de l'argent et non pas ce dont nous avons besoin en termes de savoir-faire en matière de la gestion technologique », affirme Viacheslav Korol.

Le principe essentiel du nouveau développement du parc sera la division de son territoire en zones fonctionnelles pour les promenades sportives, les attractions, le repos et les excursions historiques. « Pour que toutes les catégories de visiteurs du parc comme les retraités, les sportifs, les mères avec des landaus, les familles et la jeunesse puissent se reposer sans se gêner mutuellement », souligne la directrice adjoint du parc Fili, Larissa Seregina.

En outre, est envisagée la construction d’un parc aquatique et un delphinarium, des mini-villages consacrés aux attractions et des pistes dédiées au ski et au biathlon le long de la Moskva. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.