L'énergie pour l'Europe

Crédits photo : PhotoXPress

Crédits photo : PhotoXPress

Les projets énergétiques des jeunes chercheurs russes ont intéressé les grandes entreprises européennes. A l’issue du capital-risque du fonds Skolkovo qui s'est tenu à Moscou, les Français et les Belges se disent prêts à examiner les possibilités de coopération avec des startups russes.

 

EDF est prêt à soutenir les projets de jeunes chercheurs russes dans le domaine de l'énergie. Lors du salon ont été présentées des conceptions innovantes pour produire de l'électricitégrâce aux vent et aux vagues. EDF est prêt à tester les technologies russes dans les laboratoires français, a annoncé à la Voix de la Russie le représentant du fonds d'investissement d'EDF Laurent Letait.

 

« Nous produisons de l'électricité pour l'Europe et la France en particulier. Nous sommes très intéressés par des sources d'énergie renouvelable, par l’efficacité énergétique à l'échelle industrielle. Il serait très intéressant pour nous de tester les technologies russes d'innovation dans nos laboratoires.  Plusieurs projets  se trouvent au stade embryonnaire. D'autres sont déjà développés et fonctionnent, etnous intéressent. » 


Solvay, un important groupe belge, a l'intention de coopérer à l’avenir avec des entreprises russes non seulement dans le domaine chimique et biomédical, mais aussi dans le secteur énergétique. Ils n'ont pour le moment qu'une usine chimique à Nijni-Novgorod, mais l’expérience a prouvé que le business en Russie est prometteur. Beaucoup de startups de Skolkovo sont prometteuses, a souligné le chef du fonds de capital-risque Solvay, Jordi Lopez Launes.

 

« Nous avons une représentation industrielle en Russie, mais nous ne savons pas pour le moment ce que c'est que le capital-risque en Russie et comment travailler avec lui. Il serait très intéressant pour nous de comprendre quelles perspectives nous attendent en Russie et ce que nous pouvons attendre du marché russe. En ce qui concerne le potentiel d'investissement, la Russie est un pays assez prometteur parce qu'il y a dans ce pays de nombreuses opportunités. »


Selon plusieurs experts, chaque projet d'investissement est promis à un grand avenir. Les Fonds des capitaux-risques devront étudier en détails les conceptions des startups  et définir les montants des investissements.  Les salon du capital-risque se tiendra encore dans 10 villes russes, dans le cadre du Russian Startup Tour.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.