Environ 15 000 enfants ne parlent pas russe dans les écoles moscovites

Image de Niyaz Karim

Image de Niyaz Karim

Près de 28 000 enfants des écoles primaires et maternelles de Moscou n’ont pas la citoyenneté russe, et 15 000 d’entre eux ne parlent pas russe, a déclaré jeudi aux journalistes l’adjointe au maire de la capitale, chargée des questions de l’éducation et de la santé, Olga Golodets.


« Des cours supplémentaires de langue russe sont prévus pour ces enfants », a signalé Mme Golodets.

Elle a également précisé que l’apprentissage du russe pour ces enfants avait déjà été organisé dans 245 écoles de la ville, et la plupart de ces écoles proposent des cours intensifs de russe pour quelques 418 enfants, qui ne connaissent pas du tout la langue.

« Cela permet aux étrangers de dépasser les barrières culturelle et linguistique qui les empêchent de réussir à l’école », a-t-elle ajouté.

Il y a peu, les autorités ont pris une série de mesures sociales pour favoriser l’adaptation des arrivants, et ont notamment l’intention de continuer à ouvrir des classes de russe pour les étrangers. Une initiative qui se poursuit depuis déjà sept ans. Un monitoring est également en cours pour déterminer les besoins éducatifs des enfants issus de familles immigrées.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.