Le triomphe du film « Faust » d’Alexandre Sokourov à Venise

Crédits photo : DR.

Crédits photo : DR.

Le film du réalisateur russe Alexandre Sokourov « Faust » a mérité le Lion d’or au Festival de Venise. Sokourov a conçu ce film il y a trente ans l’ayant achevé à la veille du Festival.

Le réalisateur Alexandre Sokourov et son film « Faust » triomphent à Venise. Le programme est cette année très fort. Cependant, les favoris, excepté Sokourov, sont  restés sans prix.

Le jury a adopté à l’unanimité la décision de remettre le Lion d’or au film « Faust », a dit le président du jury le réalisateur hollywoodien Darren Aronofsky.  « Il y a des films qui font pleurer, rire, penser, des films qui émeuvent, qui changent la vie pour toujours. Faust est de ceux - là »,  a -t -il  souligné.

Au micro Alexandre Sokourov, en tenant le Lion  : « Je suis sans doute ému : il est si petit et il a fallu franchir une voie aussi longue pour le tenir dans mes mains. Je suis heureux de vivre dans le cinéma et que tous, nous nous aimons et pouvons nous comprendre. La victoire à Venise est un événement très important pour le cinéma russe et pour Alexandre Sokourov. Bien que son nom soit porté sur la liste des cent meilleurs réalisateurs mondiaux, Sokourov n’a pas reçu de prix au Festivals à Berlin, ni à Cannes."

Le critique russe Valery Kitchine a dit : « A mon avis, cet immense triomphe est mérité. La tétralogie de Sokourov est une toile grandiose consacrée aux hommes au pouvoir, à l’effet dépravant du pouvoir."

Le film « Faust » de Sokourov est plutôt un essai philosophique d’après la tragédie de Goethe. Faust, Lénine, Hirohito et Hitler sont des gens vivants et nous devenons en quelque sorte leurs complices, dit Sokourov.

Le film « Faust » est un exemple brillant de coopération culturelle européenne. Les représentants de 38 nationalités ont participé au tournage. Toute une ville a été construite à proximité de Prague. L’acteur théâtral allemand Johannes Zeiler a joué le role de Faust et le danseur et acteur russe Anton Adassinski – Méphistophélès.

Le film de Sokourov a mérité, en outre, à Venise le prix du jury œcuménique pour l’humanisme et le prix du «  Future Film Festival Digital Award ».  Après Venise il sera projeté au Festival à Toronto.

En ce qui concerne Alexandre Sokourov, il est prêt à tourner un nouveau film dont il ne précise pas encore le sujet.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.