Auchan mise sur le e-commerce

Photo : AP

Photo : AP

Le groupe inaugure la copie conforme d’Auchan Drive

Le groupe français Auchan développe un nouveau format en Russie, «Auchan Auto», un concept analogue au projet Auchan Drive déjà existant en France. Le premier magasin, d’une superficie d’environ 2 000 kilomètres carrés, ouvrira l’année prochaine à Moscou: les clients pourront commander leurs produits sur internet et venir les chercher sur le site du magasin, sans quitter leur voiture.

«Le premier magasin russe «Auchan Auto» ouvrira ses portes en 2012», a annoncé le représentant de la famille Mulliez, propriétaire du groupe Auchan. A l’heure actuelle, le groupe étudie le site en construction. Une surface d’environ 2 000 kilomètres carrés dans le nord-ouest de Moscou pourrait être allouée pour le projet.

«Auchan Auto» s’inspire du projet Auchan Drive. Son principe de fonctionnement, c’est que les clients passent leur commande sur internet, et ils récupèrent ensuite eux-mêmes les produits, soit dans un magasin de type entrepôt, installé à côté des hypermarchés «Auchan» classiques, soit indépendamment, dans un point de retrait des magasins Auchan. La gamme se compose de 6 à 10 000 articles. Au moment de la livraison, le client n’a même pas besoin de sortir de sa voiture. Un employé se charge de mettre la marchandise dans le coffre de votre voiture. Dans les magasins, pas de caisse, et le service client se compose de 30 à 50 personnes. Le but d’Auchan Drive est avant tout de livrer la marchandise dans les 5 minutes, informe le site du groupe.

Le premier Auchan Drive a ouvert en 2006 en France, et le groupe compte désormais 34 magasins. Combien de sites «Auchan Auto» la Russie acceuillera-t-elle? Auchan n’a pour l’instant pas précisé.


En Russie, le groupe compte déjà 11 enseignes, des hypermarchés «Auchan», des magasins «Auchan City» en centre-ville, des supermarchés «Atac» et «Radouga» (arc-en-ciel), des boutiques de sports Décathlon, et des magasins de bricolage Leroy Merlin. La Russie, au même titre que la France et la Chine, fait partie des priorités parmi les marchés convoités par Auchan, relève le rapport annuel du groupe. Auchan ne divulgue pas les gains enregistrés en Russie, mais selon l’agence d’information InfoLine, les recettes en 2010 s'élèveraient à 5,87 milliards d’euros (236,19 milliards de roubles), soit près de 13,8% des ventes totales d’Auchan.


La société d’investissement Finam estime qu’en 2010, le volume du e-commerce en Russie avoisinait les 12,3 milliards d’euros, soit 1,6% du chiffre d’affaire du commerce de détail dans le pays. Pour comparer, en Grande-Bretagne, la part du commerce en ligne représente près de 20% du total des ventes de détail.


« «Auchan Auto», comme tous les autres concepts de commerce électronique, a de «bonnes perspectives» en Russie», pense l’ex-PDG de X5 Retail Group et président de l’Association des entreprises du commerce de détail Lev Khasis. «Le projet «Auchan Auto» attirera ceux qui ne peuvent pas attendre la livraison à domicile ou ne veulent pas perdre leur temps dans les files d’attente des magasins», affirme M. Khasis.


Aujourd’hui, en Russie, la chaîne d’approvisionnement «Utkonos» propose ses services dans un format similaire: le client commande sa marchandise livrée à domicile ou en indiquant son point de retrait, selon les endroits proposés par le site.  Selon InfoLine, les ventes du groupe «Utkonos» pour 1 mètre carré se chiffre à 19 mille euros par an. Dans un même registre, le magasin de produits alimentaire «Azbuki Vkusa» atteint les 17,9 mille euros par an, alors que les hypermarchés «Auchan» sont à 12,7 mille euros.


L’article est publié dans sa version courte.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.