Sommet Russie-UE: dynamique positive, mais sans percée spectaculaire

Crédits photo : Konstantin Zavrajin

Crédits photo : Konstantin Zavrajin

Aucune percée spectaculaire n'a été enregistrée au sommet Russie-UE de Nijni Novgorod, mais les parties ont réussi à maintenir la dynamique positive de leurs relations.

« Il est difficile de parler d'une percée quelconque lors de ces négociations. Qui plus est, personne ne s'y attendait sans doute. En Europe, tous attendent un nouveau cycle politique en Russie (…) Toutefois, la dynamique positive des relations russo-européennes a été maintenue », a estimé vendredi Andreï Kortounov, président de la fondation Nouvelle Eurasie (Russie).

Le président russe Dmitri Medvedev a notamment constaté un certain progrès, bien que lent, dans la voie vers le régime sans visas. Par ailleurs, l'Union européenne a réaffirmé son intérêt à voir la Russie adhérer à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). « Il est évident que l'UE ne s'opposera pas à l'adhésion la plus rapide possible de la Russie à l'OMC », a constaté M.Kortounov.

Quant à l'embargo russe sur les importations des légumes en provenance de l'Union européenne, destiné à faire barrage à l'épidémie liée à la bactérie Eceh qui a déjà coûté la vie à 30 personnes en Europe, les parties ont laissé entendre que ce problème passager ne devait pas entraver le développement des rapports économiques et autres entre la Russie et l'UE.

Au 27ème sommet Russie-UE à Nijni Novgorod (9-10 juin), la délégation russe a été conduite par le président Dmitri Medvedev, et celle de l'Union européenne par le président de l'UE Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso. Les sommets russo-européens se tiennent deux fois par an: au premier semestre sur le territoire de la Russie et au second dans les pays de l'UE.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.