La cathédrale orthodoxe de Nice est restée propriété de la Russie


Photo : DR. 

 

La Cour d’appel de la ville d’Aix-en-Provence a confirmé le droit de propriété de la Russie sur la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas de Nice et sur l’emplacement sur lequel se trouve la bâtisse, rapporte. C’est ce qu’a déclaré le secrétaire de la première chambre de la Cour en charge des affaires civiles. Rappelons qu’il s’agit de la cathédrale, située sur le boulevard Tzarévitch, et de tout ce qui s’y trouve.

 

«L'Etat est en droit de restituer les biens en relation avec l'expiration du bail du 9 Janvier 1909 qui a eu lieu le 31 décembre 2007, donc des objets immobiliers qui apparaissent dans le présent contrat», le secrétaire a annoncé la décision de la cour. Il a ajouté que tous les objets qui se trouvent sur ce site, dont l'iconostase de la cathédrale, retourneraient à la Russie.

 

En outre, la Cour d'appel «a refusé la demande de l’association orthodoxe de Nice». Il convient de rappeler que l’association française orthodoxe de Nice a défendu son droit de gérer la Cathédrale Saint-Nicolas.

 

La cathédrale a été construite en 1912 sur les villas Bermont, site de la station principale de la Côte d'Azur. A savoir qu’en 1865 est décédé tsarévitch Nicolas Alexandrovitch. Le terrain sur lequel le temple a été construit fut acquis par Alexandre II. Dans les années 1920, l’association orthodoxe de Nice a commencé à gérer la cathédrale. À l'heure actuelle, le temple est géré par l'Exarchat russe du Patriarcat de Constantinople. La durée de contrat du bail gratuit a expiré le 31 décembre 2007 et la Russie a décidé, devant le tribunal, de récupérer ses biens.

 

Le 20 janvier 2010, le Tribunal de grande instance de Nice a confirmé les arguments de la Russie. Toutefois, l'association française ne se soumet pas à la décision et a fait appel.


 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.