Les Russes à la montagne

Crédits photo : AFP/East News

Crédits photo : AFP/East News

Les Russes sont de retour sur le marché de l’immobilier des stations françaises de sports d’hiver

En Russie, la demande d’achat de biens immobiliers dans les stations de ski à l’étranger a augmenté de 40%. Les pays qui en profitent le plus sont la France, l’Autriche et la Bulgarie.


La demande des Russes sur le marché des biens immobiliers des stations de ski à l’étranger a augmenté l’année dernière de 40%, d’après les chiffres annuels communiqués par l’agence immobilière Gordon Rock.s


 
« La bonne surprise de l’année 2010 est que les acheteurs russes et des pays de la CEI sont entrés dans le top 3 des plus gros acheteurs, après les Français et les Anglais, sur le marché de l’immobilier des stations de ski françaises » indique le directeur de Gordon Rock, Stanislav Zingel.La France a tapé dans l’oeil des Russes avec ses chalets de haut standing, des prix d’hypothèque bas qui facilitent l’achat, et des crédits avantageux et accessibles qui ont permis d’éviter les paiements de TVA. Les appartements résidentiels français représentent 35% de l’ensemble des habitations acquises dans des stations de sports d’hiver par les Russes en 2010.


Au niveau de la vente d’hôtels, les Russes ont commencé à s’intéresser à l’Autriche, qui a représenté en 2010 plus de 50% des demandes par des investisseurs russes. La France est restée derrière avec seulement 15%, suivie par l’Italie avec 10%, puis l’Allemagne et la Suisse avec 5%.


Gordon Rock remarque que les Européens se sont déjà habitués à cet intérêt croissant des Russes et que de nouveaux quotas apparaissent dans les futurs projets, conçus spécialement pour eux. Les Russes commencent également à s’intéresser au stations d’Ukraine et des Carpates.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.