Une île pour un super campus universitaire

Ile Rousski. Crédits photo : Itar-TASS

Ile Rousski. Crédits photo : Itar-TASS

On l’appelle sur place « le chantier du siècle » : un immense campus regroupant toutes les universités de Vladivostok prévu sur la petite île Rousski, non loin du Japon.
Foin de Fukushima et des rumeurs catastrophistes sur la radioactivité circulant dans l’Extrême-Orient russe ! Le groupe de BTP moscovite Crocus International a dévoilé début avril un projet pharaonique dont l’inauguration doit coïncider avec le sommet ATES (21 pays de la zone Pacifique) qui se déroulera l’an prochain, a priori lui aussi sur l’île Rousski, située en face de Vladivostok.

L’ensemble sera financé sur le budget russe. « La somme allouée est connue : 60 milliards de roubles [1,5 milliards d’euros] », a révélé Aras Alagarov, PDG de Crocus International. Et de préciser : « J’y ai rajouté 50% car il n’y a rien sur l’île : ni routes, ni eau, ni gaz, ni canalisations, ni chauffage, ni électricité. Avec 90 milliards [2,2 milliards d’euros], on peut construire » . L’infrastructure doit être achevée avant la fin de cette année. Soit une centaine de bâtiments, des digues de granit, des routes, un immense pont et des pistes pour hélicoptères. Car au-delà des universités, c’est cinq milliards d’euros qu’il faudra investir pour construire l’ensemble des équipements nécessaires à la tenue du sommet ATES.

Beaucoup s’interrogent sur le fait que Crocus ait décroché un contrat aussi juteux alors que la société n’est active qu’à Moscou. « C’est vrai que la décision a provoqué des jalousies » , admet un responsable de Crocus, sous couvert d’anonymat. « On nous a fait confiance davantage qu’aux sociétés locales parce qu’on nous connaît bien à Moscou » . Alagarov explique que vu les délais extrêmement courts, l’organisation d’un appel d’offre n’était pas possible. Et même sans appel d’offre, une telle tâche en à peine un an semble irréalisable...

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.