Payez pour jouer à la star

Le tournage du nouveau projet intitulé Mon rôle au cinéma, dans lequel chacun peut jouer un rôle à ses frais, vient de débuter

 

Ils n'ont pas l'expérience du tournage et ignorent tout de la scène. Mais ils ne sont pas venus les mains vides: participer au tournage leur coûte de quelques centaines à quelques milliers de dollars. Endosser le rôle de Lénine revient à 2.000 dollars par exemple, et six personnes en ont déjà fait la demande.

 

Le projet Mon rôle au cinéma donne à tous ceux qui le souhaitent la possibilité de jouer dans un film qu'ils aiment. Pour les organisateurs du projet, peu importe l'allure des acteurs. Au cours de l'une des journées de tournage, le rôle du Docteur Watson a été offert à un étranger noir qui ne parlait pas bien le russe.

 

On propose aux postulants de tourner des séquences de films soviétiques bien connues du public russe. Avant d'être filmés, les acteurs regardent sur un ordinateur la séquence du film qu’ils vont jouer.

 

« Je n'ai jamais eu l'objectif de devenir actrice », nous explique Macha, une étudiante de 19 ans, « mais j'ai eu envie de jouer une séquence. Cela m'intéressait de voir comment on filme, quelle émotion le tournage suscite chez les acteurs. C'est mon anniversaire aujourd'hui et pour me faire un cadeau, mon père a payé mon rôle. »

 

La première répétition sur scène tenait plus de la pièce d'amateurs que du tournage sérieux. Mais les choses sont allées en s'arrangeant.

 

Nous avons demandé à la réalisatrice de la séquence, Olga Darfi, si ces participants avaient changé sa perception du projet.

 

« Les gens qui ne sont pas des professionnels du cinéma pensent que tout cela est assez facile : tu viens, tu joues et tu t'en vas, raconte la réalisatrice. Quand ils sont face à une difficulté, ça les ennuie très vite. Et plus encore, ils ont payé pour cela. Il leur semble que puisqu'ils ont payé, tout leur est dû. Et, nous, nous exigeons encore quelque chose d'eux. »

 

Cependant, d'autres participants au projet ont fait preuve d’un autre genre d’attitude.

 

Irina, de Belgorod, qui a joué le rôle de Clarice dans une séquence de Trouffaldino de Bergamo, tourné en URSS en 1977, d'après la comédie de Carlo Goldoni, Le Serviteur de deux maîtres, a répété sa scène pendant plusieurs heures, sans pause, avec Andreï, son partenaire, également acteur amateur. Irina, avec ses deux diplômes de l'enseignement supérieur, est aujourd'hui femme au foyer, elle s'occupe de ses deux enfants. Elle nous a expliqué pourquoi elle avait participé au projet :

 

«J'aime le théâtre depuis que je suis enfant. Quand j'étais étudiante, j'allais dans un théâtre amateur étudiant. J'avais un rêve, m'essayer au cinéma, mais la vie ne me l'a pas permis. J'ai vu une publicité pour ce projet, par hasard, et j'ai compris que je pouvais réaliser mon rêve. »

 

On ne sait pas encore bien où mènera le projet Mon rôle au cinéma, mais il n'est pas exclu que cette scène puisse servir de tremplin à certains.

 

 

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.