Dissonances russes sur la Libye

Crédits photo : AFP/East News

Crédits photo : AFP/East News

Lors du vote de la résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU au sujet de la Libye, la Russie s'est abstenue. Mais maintenant que les opérations militaires contre les forces armées du Guide libyen ont commencé, Moscou se positionne de manière ambigüe face aux évènements en cours

Le Premier Ministre russe Vladimir Poutine s'est exprimé lundi très sévèrement sur la question de l'intervention militaire en Libye entreprise par les forces alliées des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, du Canada et de l'Italie.

 

Le chef du gouvernement a qualifié la résolution du Conseil de Sécurité, prise jeudi dernier et qui a permis le lancement des opérations militaires, de « déficiente et imparfaite » et l'a comparée aux « appels aux croisades du Moyen âge ».

 

Le lendemain, le président Dmitri Medvedev a critiqué cette intervention de Poutine et ajouté que de telles déclarations étaient inadmissibles. Selon les propres mots du Président, la Russie ne considère par la résolution du Conseil de Sécurité comme infondée, et c'est d'ailleurs pour cela qu'elle n'a pas utilisé son droit de veto lors du vote. Il est essentiel d'être « extrêmement méticuleux dans les déclarations qui concernent les évènements en Libye », a-t-il souligné.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.