La Russie à travers le viseur

Crédits photo : Itar-TASS

Crédits photo : Itar-TASS

L'exposition issue du concours Les meilleures photos de Russie – 2010 vient d'ouvrir ses portes au centre d'art contemporain Winzavod

L'exposition sélectionnées à l’issue du concours Les meilleures photos de Russie – 2010 vient d'ouvrir ses portes au centre d'art contemporain Winzavod. 365 photographies ont été choisies pour la finale ; leurs auteurs sont pour la plupart des « reporters autodidactes», et leurs photos sont par conséquent des prises de vue d'amateurs.

 

La devise « l'important, c'est de participer », est souvent perçue comme un lot de consolation pour les perdants. Mais dans le cas du concours des Meilleurs photos de Russie, ce fameux adage est synonyme de succès. Il est vrai que le tri en amont des candidatures est important. Cette fois-ci, par exemple, le jury a reçu 26.546 clichés de tous les coins du pays, et seuls 365 sont affichés, comme le nombre de jours de l'année. En revanche, tous ceux qui figurent sur la longlist (vous conviendrez qu'on ne peut pas appeler cela une shortlist), sont automatiquement lauréats. Aucun autre tour n'est organisé pour déterminer le gagnant des gagnants.

 

Quelqu'un a dû décider qu'il s’agirait d’une vitrine publicitaire pour le « style de vie russe ». Mais pas d'inquiétude : ce n’est pas exactement le cas. Parmi les photos gagnantes, certaines ne cadrent absolument pas avec la propagande officielle. Les bastonnades de la milice contre les manifestants de l'opposition, par exemple, sont ici exposées dans toute leur splendeur. Tout comme les incendies de l'été dernier, la misère de la population et les conflits nationaux. Cependant, les succès ne sont pas oubliés, non plus que les beautés naturelles ou les scènes de genre lyriques.

 

 

Finalement , on a le sentiment que les membres du jury (une quinzaine de personnes) ont voulu faire de tous ces clichés une sorte de mosaïque objective.

 

Et c'est précisément une mosaïque que l'on a obtenue. Il est difficile de parler de tendances des auteurs, dans la mesure où dans la plupart des cas, les participants arrivent avec un seul cliché (bien qu'il y ait des exceptions). L'exposition, très large, est divisée en cinq catégories : Nature, Architecture, Hommes, Évènements, Style. Une invitation à accorder notre attention au charme, , aux paysages, aux petites bêtes attendrissantes et aux vues mélancoliques de pare-feux.

 



Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.