Technopole aux lignes françaises

La future la Silicon Valley russe sera conçue par une filiale de la SNCF. Crédits photo : DR

La future la Silicon Valley russe sera conçue par une filiale de la SNCF. Crédits photo : DR

La société AREP a remporté le concours pour l’aménagement urbain de la ville de Skolkovo, un projet cher au Kremlin

« Aujourd’hui, nous plaçons notre futur entre les mains de la pensée architecturale française. Il lui incombe l’immense responsabilité de concevoir une ville qui aura une grande importance dans l’histoire de la Russie » , a déclaré le PDG du fonds Skolkovo Viktor Vekselberg le 2 mars à Paris, lors de la présentation du projet. Le même jour, Skolkovo a signé un mémorandum d’entente avec les français Alstom et EADS, premiers participants d’envergure et dans le même temps créateurs de la future cité des sciences russe.

La technopole de Skolkovo, d’après la conception d’AREP, sera composée de petits quartiers où l’on peut se déplacer à pied à l’intérieur de chacun des cinq pôles-villages spécialisés. Le montant du contrat entre AREP et le fonds Skolkovo atteint près de 3 millions d’euros, qui doivent être utilisés d’ici à un an. Pour AREP, laboratoire de recherche sur les espaces de la ville en mouvement, ce n’est pas la première expérience du genre. L’AREP s’occupe de l’aménagement du territoire du centre d’innovation de Saclay, près de Paris. Cette filiale de la SNCF est présente en Russie depuis déjà trois ans. Elle avait été chargée du réaménagement de plusieurs gares moscovites. « Nous avons été séduits par l’objectif fixé, explique Jean-Marie Duthilleul, le PDG d’AREP. Créer un lieu idéal, conjuguant en son sein toutes les fonctions de la ville, où simultanément des gens vivent, travaillent, font de la science, étudient et se rencontrent. Le mot clé à nos yeux, c’est la rencontre ».  


Skolkovo alliera le confort citadin à un mode de vie écologique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.