Se marier « à la française » en Russie

Crédits photo : Itar-TASS

Crédits photo : Itar-TASS

Se marier à l’étranger est de plus en plus en vogue. Aujourd’hui, se dire « oui » dans un château médiéval tchèque ou sur une île paradisiaque n’est souvent qu’une question d’argent. Ou de temps. Car pour un mariage en France, il faut compter entre 10 jours et un mois pour les obligations administratives. Pour la Saint-Valentin, La Russie d’Aujourd’hui a voulu savoir si l’on pouvait se marier « à la française » sans quitter la Russie.

Crédits photo : Maria Afonina

Dans le cadre du projet « My French Wedding », proposé lors du salon Luxury Wedding and Gift Fair du 11 au 13 février à Moscou, couturiers, joailliers et parfumeurs français ont présenté les principaux éléments d’un mariage de luxe à la française. Les futures mariées ont ainsi pu admirer les robes de mariée Haute Couture des célèbres stylistes de la maison Odaya Création, Hayari Couture Paris ou Catherine Puget.


Jouissant de la confiance de top-modèles, chanteurs et princesses du monde entier, le créateur Nabil Hayari de Hayari Couture puise ses idées dans ses voyages : New-York, Hong-Kong, Moscou… Cette année, la collection s’inspire de la capitale française, avec toute sa grandeur et son architecture. Des noms de robes qui sonnent comme des soupirs : Transparence de Paris, Mademoiselle de Paris… ! Et même si le mariage n’est pas prévu à Paris, la fiancée se transformera en véritable française.


À robe somptueuse, ses bijoux de luxe. La maison Marchak perpétue la tradition du célèbre joaillier russe du XIXème siècle, Joseph Marchak, proposant des bijoux uniques qui viendront compléter la tenue de mariée parfaite.


Le PDG de la maison Marchak, Dominique Blanchard, a expliqué à La Russie d’Aujourd’hui comment la marque a renoué avec ses racines russes.


« Comme les Russes, nous sommes proches de la nature. Vous remarquerez que nos bijoux font référence aux contes. Par exemple, dans un de nos produits, nous utilisons la licorne, animal fantastique préféré des français, et dans un autre, un petit navet, comme le titre d’un conte russe », a déclaré M. Blanchard.


D’ailleurs, Marchak a récemment ouvert sa première boutique à Moscou. Après un siècle de création, la marque française d’origine russe est de retour en Russie.


Et bien sûr, la touche finale, le parfum français. Toute une gamme de professionnels tels M. Micaleff, Parfums Henry Jacques, Teo Cabanel, ont présenté leurs produits, dont la seule vue du flacon vous enivre.


Ce qui différencie un mariage français d’un mariage russe ? L’organisatrice du projet « My French Wedding », Kira Hosany d’Ubifrance, a accepté de nous répondre.


« Tout d’abord, c’est son approche. Pour les français, cet évènement doit être mûrement réfléchi, et se prépare un ou deux ans à l’avance », assure Mme Hosany. « Il ne s’agit pas de mariages spontanés après une rencontre de quelques mois, comme cela peut se produire en Russie. Ensuite, il est bien sûr difficile d’imaginer un mariage français sans une liste de cadeaux ».


Le choix de la robe, du parfum ou du futur époux revient à la mariée, mais si elle organise un mariage « à la française », elle peut être sûre que l’évènement sera inoubliable. Ce n’est pas pour rien si les français s’y préparent longuement…Mais sûrement !


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.