Le courant passe par (ou avec) l’étranger

Crédits photo : DR

Crédits photo : DR

Le géant de l’électricité russe Inter RAO propose 25% de son capital à un investisseur stratégique. Le français EDF, qui a déjà manifesté son intérêt pour une participation à hauteur de 10%, semble être le principal candidat pour ce groupe qui possède le monopole de l’import export d’électricité en Russie.


Inter RAO ambitionne de s’approprier un quart du marché russe de l’électricité et devenir ainsi le leader régional.


La valorisation d’Inter RAO tourne autour de 4,5 milliards de dollars. Elle devrait grimper fortement alors que le groupe annonce une expansion extrêmement agressive sur le marché domestique. Des parts valant au total entre 9 et 15 milliards de dollars seront échangées contre de nouvelles actions émises par Inter RAO. D’ici à 2015, le groupe russe table sur une multiplication par 15 de son chiffre d’affaires et vise des résultats nets de 2,8 milliards d’euros. Dans cette optique, Inter RAO annonce que sa capacité de production doublera, en passant de 18 Gigawatts aujourd’hui à 40 Gigawatts en 2015.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.