Le 5ème prix Russophonie honore deux traductrices

Le cinquième prix Russophonie a été remis le 29 janvier 2011 à deux lauréates : Luba Jurgenson pour la traduction de l’essai de Vladimir Toporov Apologie de Pluchkine (ed. Verdier), et la toute jeune Julie Bouvard pour celle du Syndrome de Fritz de Dmitri Bortnikov (éd. Noir sur blanc). Des mentions spéciales ont été décernées à Yves Gauthier pour Le voyage de Muri d’Ilya Boyachov (éd. Galimard), à Anne-Victoire Charrin et Anne Coldefy-Faucard pour La Mère de Dieu dans les neiges de sang, de l’auteur khanty Eremei Aïpine (éd. Paulsen), et à Maud Mabillard pour Opérations betterave de Nicolas Bokov (éd. Noir sur blanc). Le prix Russophonie récompense depuis 2006 la meilleure traduction littéraire du russe vers le français.

Julie Bouvard, lauréate du Prix Russophonie 2011.Crédits photo : Maria Tchobanov  

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.