Attentat-suicide meurtrier à l'aéroport moscovite de Domodedovo

Crédits photo : RIA-Novosti

Crédits photo : RIA-Novosti

7 à 10 kilos d’explosif selon les premiers éléments de l’enquête. La bombe était apparemment farcie de grenaille afin de maximiser son pouvoir meurtrier

L’explosion a eu lieu à 16h32, et le bilan a cessé d’augmenter deux heures après la tragédie. Il y aurait donc 35 morts et 130 blessés dont une trentaine dans un état très grave.

L’explosion a eu lieu dans la zone internationale de l’aéroport Domodedovo, là où les passagers récupèrent leurs bagages. Une vidéo amateur placée sur internet  montre la vaste salle remplie de fumée, et de nombreux corps jonchant le sol (http://www.twitvid.com/videos/stas_grigoryev).

D’après des témoins, l’explosion a provoqué la panique pendant de longues minutes. A l’heure actuelle, en revanche, l’aéroport fonctionne au régime normal et 50 ambulances sont stationnées devant l’entrée.

C’est certainement l’attentat le plus meurtrier qui ait frappé la capitale russe depuis mars 2010. Deux femmes s’étaient fait sauter dans le métro, tuant 40 personnes. Etant donné que l’attentat de l’année dernière a été organisé par des islamistes séparatistes du Caucase, on est tenté de penser que c’est cette piste qui va être privilégiée aujourd’hui. Trois personnes sont d’ores et déjà recherchées par la police.

La police annonce qu’elle a renforcé son dispositif de surveillance dans le métro et dans les autres lieux d’affluence. Un aspect qui provoque le plus de réactions, c’est que l’attentat ait eu lieu dans un aéroport, où en principe le niveau de sécurité est bien plus élevé que dans les gares ou les stations de métro. En Russie comme ailleurs, la totalité des bagages sont scannés.

Le président Medvedev a réagit à la télévision d’Etat. Il a admit que la législation et les mesures en vigueur aujourd’hui ne sont pas suffisantes.  

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.