Auchan ne craint que la concurrence russe

Auchan devance la concurrence en termes de profit au mètre carré.Crédits photo : Evgeny Dudin/Kommersant

Auchan devance la concurrence en termes de profit au mètre carré.Crédits photo : Evgeny Dudin/Kommersant

Deux nouveaux géants de la grande distribution envisagent de débarquer prochainement sur le marché russe : Carrefour (qui pourrait tenter une troisième fois de s’implanter) et Wal-Mart. Cependant, le président du Conseil des directeurs d’Auchan Russie, Ludovic Oligné, ne craint pas leur concurrence. Il se méfie plus de ses rivaux russes. « Les chaînes X5, Magnit, O'key, Lenta sont de très sérieux concurrents. Ce sont de bons hypermarchés, qui se perfectionnent en permanence. Ces dernières années, ils ont nettement augmenté leur niveau de service ».

L’année dernière, Auchan avait laissé derrière lui son dernier concurrent étranger, la chaîne Metro. Ne restent plus que deux russes devant : X5 Retail Group et Magnit. Mais selon Retailer Magazine, Auchan gagne environ 14 000 dollars par an au mètre carré tandis que Magnit plafonne à 5 300. Une nouvelle loi réglementant les rapports producteurs/distributeurs pourrait toutefois jouer contre la chaîne. Ludovic Oligné affirme qu'Auchan travaille déjà dans le cadre de ces nouvelles lois. Mais le mois dernier, le service fédéral anti-monopole lui a intenté un procès pour « abus de position dominante et d'atteinte à la liberté de concurrence ». Les victimes sont neuf fabriques de pain, auxquelles Auchan aurait imposé des conditions de livraison entraînant une hausse des prix. Une question très sensible à cause de l’inflation galopante provoquée par la sécheresse estivale. L'année prochaine, la chaîne prévoit l'ouverture de six nouveaux magasins en Russie. C’est le seul pays où l’enseigne n’a pas réduit ses investissements durant la crise. À la direction du groupe, on pense que ce sont les marchés russe et chinois qui ont sauvé Auchan des effets de la chute des ventes européennes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.