Dialogue de la jeunesse sur le Pont d’Avignon (+Multimédia)

Le programme des enfants était chargé : des ateliers,des spectacles et des concerts...Crédits photo : Natali Medvedeva

Le programme des enfants était chargé : des ateliers,des spectacles et des concerts...Crédits photo : Natali Medvedeva

Rossotroudnitchesvo, sorte d’Alliance Française version russe, a organisé le mois dernier un festival-rencontre entre des enfants russes et français pour rapprocher les deux peuples.
« Sur le pont d`Avignon on y danse tous en rond...» Il n’était pas rare d’entendre cette chansonnette provençale, tout comme la langue russe, fin mai dans les rues d’Avignon où se tenait le premier forum des enfants franco-russe. Après la chute de l’URSS qui entraîna la disparition de la grande colonie internationale de pionniers « Artek », en Crimée, et d’autres institutions de ce genre, il ne restait plus de lieux de rencontre pour les jeunes.

C’est pourquoi les organisateurs se sont appliqués à faire de la place aux enfants des différentes régions de Russie et de France. Il y avait des artistes en herbe du Daguestan, d’Orenbourg, de Grozny, de Voronej, de Nijni-Novgorod et de Moscou. Les Avignonnais, habitués à accueillir tous les ans le festival international de théâtre, étaient subjugués par le professionnalisme des enfants. Et les Français n’étaient pas en reste, ayant envoyé à Avignon un groupe de clowns et une chorale d’enfants de Lyon.

Le premier soir, une grande parade à traversé la ville, en musique, et entraîné tous ceux qui le voulaient à la soirée de gala qui inaugurait le festival, sur la place centrale de la ville.

Le programme était chargé : des ateliers et des master-classes, des spectacles et des concerts, des pique-niques. Le ton était donné par la chanteuse Mireille Mathieu, la marraine du festival. Selon Farit Moukhametchine, le directeur de Rossotroudnitchestvo, c’est en discutant avec elle que l’idée de cette rencontre franco-russe est née.



Mireille Mathieu donna une réception en son nom au Palais des Papes, sans accepter pour autant de monter sur scène dans sa ville natale. Elle chanta seulement, a cappella, avec les enfants russes, son vieux tube « Tous les enfants chantent avec moi »… Et la ville entière reprit en choeur le refrain et ses vibrants « la la la ».




Cliquez sur l’image pour arrêter ou continuer le diaporama


Photos du site www.russiefrance.org

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.