Poutine : soutien garanti aux entreprises françaises en Russie

Le premier ministre russe Vladimir Poutineavec son homologue français François Fillon

Le premier ministre russe Vladimir Poutineavec son homologue français François Fillon

L'Exposition à laquelle prennent part de grosses sociétés et les dirigeants de plusieurs entités de la Fédération, sera centrée sur des projets d'investissement, notamment russo-français, dans le domaine de l'Espace, de l'aéronautique, de l'automobile, de l'énergie et des télécoms.
Ainsi des groupes énergétiques russes y présentent-ils leurs plus importants projets: Gazprom expose des méthodes modernes d'exploitation de nouveaux gisements et de développement des réseaux de conduites, Transneft, des technologies de transport de pétrole et de ses dérivés. Rosatom expose ses projets de réacteurs et des technologies de sécurité nucléaire.

Côté secteur automobile, on signale la présence du premier constructeur russe AvtoVAZ qui a conclu une alliance avec Renault. L'avionneur Sukhoi présente son programme de mise au point de la nouvelle famille de jets régionaux Sukhoi SuperJet-100. Le groupe Oboronprom (industries d'armement) expose des hélicoptères et un réacteur pour Sukhoi SuperJet-100. La création d'un autre moyen courrier russe, le MS-21, auquel participent des entreprises françaises, est présentée sur les stands du constructeur Irkut (Sibérie).

Entreprises françaises en Russie: soutien garanti

Le gouvernement russe entend appuyer les entreprises énergétiques étrangères, dont Total, dans leurs activités en Russie, a déclaré le premier ministre Vladimir Poutine rencontrant le PDG de Total, Christophe de Margerie. « Vos principaux partenaires (en Russie) - Gazprom, Novotek, Rosneft, Zaroubezhneft - sont des fiables. Continuez ce que vous avez fait sur le plan commercial jusqu'ici, tout aussi efficacement, au niveau corporatif. Côté accompagnement administratif, nous continuerons à appuyer vos efforts visant à promouvoir votre présence sur le marché russe », a indiqué M.Poutine.

Le premier ministre russe, a également annoncé qu'il espérait que l'année croisée France-Russie contribuerait au rapprochement des deux peuples. « J'espère que toutes les manifestations qui se tiennent dans le cadre de l'année croisée France-Russie permettront aux peuples de nos deux pays de mieux se connaître », a-t-il indiqué. « Cette manifestation (l'Exposition nationale russe, ndlr) est l'une des principaux événements de cette année. Elle vous fera découvrir non seulement ce dont la Russie est fière, mais aussi nos capacités tournées vers le XXIs.", a souligné le premier ministre.

Coopérer dans la science et la technologie

Poutine a appelé à une coopération plus étroite avec la Russie dans la science et la technologie pour que les deux pays restent concurrentiels sur le marché mondial. « Le monde est en train de vivre une multitude de processus turbulents, mais passionnants, et pour rester concurrentiels et efficaces, … pour répondre aux grands défis de la sécurité et de la mondialisation, la Russie et la France doivent unir leurs efforts dans la science, la technologie et l'instruction », a indiqué le chef du gouvernement russe. Et d'ajouter que la coopération russo-française actuelle s'étendait à tous les domaines: industriel, automobile, spatial, aéronautique, nucléaire et énergétique.

Partenaires stratégiques

La France et la Russie sont des partenaires stratégiques, a pour sa part déclaré le premier ministre français François Fillon. Selon lui, l'exposition qui durera une semaine, sera un des événements clés de l'année croisée Russie-France. Il a indiqué que l'exposition Sainte Russie au Louvre avait permis au public français de se familiariser avec l'histoire et la culture du peuple russe.

« Aujourd'hui nous inaugurons une exposition qui a pour mission de montrer la richesse et le potentiel créateur de la Russie contemporaine », a insisté le premier ministre français. Il a rappelé que le volume des échanges commerciaux entre la France et la Russie avait augmenté de quatre fois depuis le début de l'année 2000. Il s'agit de la coopération tous azimuts, y compris dans l'industrie automobile, dans l'Espace et l'énergie.

« La Russie et la France sont des partenaires stratégiques », a déclaré M. Fillon. Il a souligné que Paris et Moscou étaient prêts à répondre aux défis contemporains, y compris dans le domaine de la sécurité.

Jeudi le chef du gouvernement français a reçu son homologue russe Vladimir Poutine à l'hôtel Matignon. Lors de la rencontre ils ont évoqué la situation en Géorgie, dans le Haut-Karabakh (république autoproclamée à majorité arménienne sur le territoire azerbaïdjanais) et en Iran, ainsi que les perspectives du développement de la coopération d'investissements. M.Fillon a exprimé l'espoir que la coopération bilatérale serait intensifiée dans l'agriculture et l'industrie pharmaceutique.

L'Exposition nationale russe s'ouvre à Paris pour la première fois depuis les 50 dernières années. Samedi, le Jour de la Russie sera marqué par un concert grandiose au Champ de Mars.


Sur la photo : l'Exposition nationale de Russie sous la nef du Grand Palais


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.