Une première franco-russe à la voile (+Multimédia)

Photo du site www.vendee-saintpetersbourg.org

Photo du site www.vendee-saintpetersbourg.org

Le 16 mai , neuf équipages de multicoques de la classe Multi50 ont pris la mer au départ de Saint-Gilles Croix-de-vie, pour la première édition de la course « Vendée-Saint-Pétersbourg ».

Si d’ordinaire les courses océaniques ont des destinations transatlantiques, la régate « Vendée-Saint-Pétersbourg » innove en mettant le cap au nord. C’est une première qu’offre cette course en multicoques lancée sur un parcours atypique qui longe 14 pays, traverse un océan - l’Atlantique -, et trois mers - la Manche, la mer du Nord et la Baltique.

Cette épreuve a été imaginée dès 2008 par les autorités vendéennes, pour être disputée tous les quatre ans, en alternance avec le Vendée Globe. « C’est une course inédite et sportive qui s’avère être, pour sa première édition, l’événement sportif phare de l’année croisée France-Russie», souligne Marietta Trichet, vice-présidente de la SAEM Vendée Océans.

Neuf skippers de grande renommée étaient au départ. Un succès pour les organisateurs qui regrettent cependant qu’aucun équipage russe ne soit présent. « Les Russes n’ont que des monocoques et ne connaissent pas le maniement des multicoques, c’est pourquoi il n’était pas envisageable de constituer un équipage russe. Par contre, nous allons accueillir des navigateurs russes à Saint-Gilles Croix-de-vie pour les former afin qu’ils participent à la prochaine édition, en 2014 », explique Marietta Trichet.

Vidéo du site www.vendee-saintpetersbourg.org


Entre les navigations côtières, la gestion du trafic maritime, les changements de cap, les passages de détroits et une météo aléatoire, l’épreuve justifie pleinement son format de course en équipage de trois marins. « C’est une course tactique et technique. De ce fait, elle sort de l’ordinaire », explique Franck-Yves Escoffier, grand favori de cette édition et leader incontesté de la classe Multi50. Et de conclure : « C’est l’équipage le plus malin qui arrivera en premier à Saint-Pétersbourg ».

Les premiers bateaux sont attendus le 21 mai au pied de la forteresse Pierre et Paul pour une escale de dix jours, avant l’étape retour du 31 mai. Les quais de la Neva accueilleront alors, pour la première fois, une course de multicoques. Un spectacle inédit pour cette capitale culturelle.

Cliquez sur l’image pour arrêter ou continuer le diaporama




Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.