Le Transsibérien vient à vous (+Vidéo)

Découvrir la Sibérie vous a toujours taraudé, mais vous rechignez à rester cloîtrés sept jours dans un train ? Google a trouvé la solution. 150 heures de vidéo couvrant plus de 9 000 km ont été filmés et sont accessibles par un simple clic. Vous pouvez désormais traverser la Sibérie à votre rythme et sans quitter votre divan !

Le train prend un long virage et file comme un éclair vers la ville de Slioudianka, située à environ 5 200 kilomètres de Moscou sur la ligne de chemin de fer du Transsibérien. Progressivement, le lac Baïkal déroule son étendue sous vos yeux. Sa surface azur scintille au soleil levant pendant que le train poursuit son chemin vers l’est, longeant au plus près les rives du lac le plus profond du monde, puis passant devant un groupe d’ouvriers qui saluent en agitant leurs pelles.

À ce stade du voyage, la coutume veut que l’on sorte la vodka et les harengs fumés tout en portant un toast à la santé de ses compagnons de voyage. Mais ce rituel peut être considéré un tantinet excessif lorsque l’on est assis devant son ordinateur dans le 20ème arrondissement de Paris.

Au terme d’un projet ambitieux mené en collaboration avec les Chemins de fer russes (RJD), Google met ce voyage extraordinaire sur la plus célèbre ligne ferroviaire du monde à la portée des aventuriers de salon.

En cliquant sur un endroit de la carte, les passagers virtuels peuvent passer directement à une autre étape du trajet et voir les montagnes, les steppes et les villages de l’Extrême-Orient défiler sous leurs yeux en haute définition. Ils peuvent également descendre du train pour explorer des villes bordant la ligne du Transsibérien, que commente la présentatrice, mue en guide, Yelena Abitayeva.

Google se donne un visage humain au passage. On peut ainsi suivre un très populaire DJ de la radio Europa Plus entre Tioumen et Ulan-Ude, où l’on entend psalmodier des mantras bouddhistes. On peut également voir, tout au long du parcours, des photos spectaculaires de paysages saisi par l’objectif du célèbre photographe Anton Lange.



En un mois, 150 heures de séquences superbes ont été filmées de jour depuis la fenêtre d’un train, couvrant quelque 9 000 kilomètres de voie ferrée à travers sept fuseaux horaires, 12 régions et 87 villes.

« Ce projet revêt pour nous une grande importance », déclare Konstantin Kouzmin, directeur commercial de Google Russie. « Nous souhaitons montrer que la Russie est vraiment un pays hors du commun, fascinant, qui a beaucoup à offrir à un touriste désireux de s’investir. Nous espérons que ce programme de voyages virtuels marquera aussi un point de départ pour des voyages bien réels dans tout le pays ».

En attendant, ce voyage virtuel au cœur de la Russie met en valeur ingénieusement les dernières avancées des applications hébergées par Google. Citons par exemple une vidéo offrant un « balisage géographique » qui permet au voyage d’être suivi point par point sur une carte en temps réel, et l’introduction récente du support YouTube dans la vidéo 1080 ultra haute définition à balayage progressif.

Le nouveau produit reflète aussi, à sa façon, les ambitions de Google, qui livre actuellement bataille pour disputer au leader incontesté qu’est Yandex la suprématie sur le marché lucratif des moteurs de recherche russes. –

Rendez vous sur www.google.ru/intl/ru/landing/transsib/en.html (en anglais).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.