Nous serons plus riches !

Un Russe sur quatre croit à l'amélioration de la situation économique, ce qui est également au-dessus de la moyenne.
Le rétablissement progressif de l'économie commence à avoir de l'impact sur le moral de la société, révèle le « Baromètre mondial de la crise économique » de l'Institut d'étude de marché et d'opinion BVA. Depuis le début de l'année, dans la moitié des 24 pays couverts par le sondage, le nombre de personnes qui considèrent que la situation économique dans leur pays va s'améliorer dans les trois mois à venir a augmenté de manière significative. Le nombre de personnes qui attendent une détérioration de la situation par rapport à juillet 2009 à diminué de 20%.

Les plus optimistes quant aux perspectives économiques de leurs pays sont les habitants du Proche-Orient. Dans cette région, la part de prévisions optimistes dépasse de 18% les pronostics pessimistes. En revanche, dans les pays d'Europe orientale, l'optimisme est au plus bas. Le nombre de personnes qui attendent une détérioration de la situation économique est supérieur de 24% au nombre de ceux qui croient en une amélioration. Le plus de réponses optimistes ont été données par les habitants des E.A.U. (36%), les Australiens (34%), et les Chinois (33%). Les plus profonds pessimistes vivent en Roumanie et en Islande, ou 59% de la population s'attendent p une détérioration de la situation économique d'ici la fin de l'année.

Pour la première fois depuis le début de la crise, les gens sont plus optimistes. En outre, les consommateurs redeviennent confiants, si l'on en croit les auteurs du sondage. En Russie, 25% des personnes interrogées voient à l'économie un « avenir radieux ». C'est 3% de plus que la moyenne, bien que 11% de moins qu'aux E.A.U. et 5% de moins qu'aux États-Unis. Les hommes russes (28%) sont un peu plus optimistes que les femmes (21%), alors que les jeunes sont convaincu que les gens d'age moyen.

Par ailleurs, les Russes se sont retrouvés en tête des optimistes pour les questions de finances personnelles. 36% des personnes interrogées ont déclaré attendre une augmentation de leurs revenus dans les douze prochains mois. Seuls les Koweïtiens se sont montrés plus optimistes que les Russes: 40% sont convaincus que leur budget familial devrait bientôt être renfloué. Les experts ajoutent que les participants du sondage ont été plutôt confiants sur l'amélioration de leurs finances personnelles, tout au long de l'année. En octobre 2009, 50% des personnes interrogées ont dit ne pas attendre de changements significatifs de leur situation matérielle, et un quart a supposé que les revenus vont augmenter. La encore, c'est le Koweït qui présente les réponses les plus optimistes (+33%), suivi du Brésil (+25%) et des États-Unis (23%). Les plus pessimistes pour les questions de finances personnelles sont les Islandais et les Japonais, avec respectivement 42% et 39% des gens qui considèrent que leur situation matérielle va se détériorer au courant de l'année.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.