Bienvenue dans le Grand Oural

Les montagnes de l’Oural, c’est aussi le lieu d’extraction du premier or russe. Crédit : Lori / Legion Media

Les montagnes de l’Oural, c’est aussi le lieu d’extraction du premier or russe. Crédit : Lori / Legion Media

Les régions russes situées des deux côtés de l’Oural envisagent de mettre en place leur propre marque touristique : le Grand Oural.

Dans cette partie du pays, on compte 9 régions de la Fédération de Russie, dont chacune possède d’uniques sites historiques et naturels peu connus hors de la Russie. L’attrait touristique ne viendra cependant qu’une fois les efforts mis en commun et les liens entre les régions renforcés. Pour les touristes peu importe le nom des unités administratives de la Russie seuls les itinéraires touristiques comptent.


Agrandir le plan

Un exemple frappant est celui de la météorite tombée le 15 février de cette année dans le lac de Tchebarkoul dans le sud de l’Oural (l’oblast de Tcheliabinsk). Des itinéraires touristiques ont déjà été créés en lien avec la météorite. Ils intéressent les touristes de Grande-Bretagne, d’Allemagne, de Chine, des Etats-Unis. Cependant, l’aéroport international le plus proche se situe dans un territoire voisin de l’oblast de Sverdlovsk, à Ekaterinbourg. Ainsi, les touristes pourront se rendre directement dans deux régions du Grand Oural et visiter d’autres endroits que celui de la chute de la météorite.

En un voyage, il sera possible d’observer les étoiles à l’observatoire de Kourovsk, vous rendre à la frontière entre l’Europe et l’Asie, puis jusqu’à une mine d’or, parce que les montagnes de l’Oural, c’est aussi le lieu d’extraction du premier or russe. Sur le chemin vous pouvez également visiter un des nombreux musées minéralogiques où sont exposées d’uniques pierres précieuses de l’Oural.

Ainsi, les touristes se rendront dans deux régions du Grand Oural. Et s’ils le souhaitent, ils pourront se rendre dans un troisième endroit, dans le kraï de Perm par exemple, ou le célèbre « triangle de Molebskii », un lieu culte des ufologues et « chasseurs de phénomènes paranormaux ». Là-bas sont observés de nombreux phénomènes anormaux, que l’ont relie soit aux extraterrestres soit aux plaques tectoniques. Et si vous êtes encore à la recherche de sensations fortes, vous pourrez refaire le plein en faisant du rafting en montagne.

En hiver, les descentes en rafting peuvent être remplacées par un voyage dans une autre région du Grand Oural, l’oblast de Tioumen où vous pourrez vous baigner dans les sources chaudes. C’est une chance quand le thermomètre chute à -20° C, ce qui n’est pas rare dans l’Oural. Ajoutons que dans les montagnes de l’Oural, passe une partie du chemin de fer transsibérien et que l’Oural est associée à la tragique histoire de la dynastie des Romanov. L’Oural peut sembler moins intéressant que Saint-Pétersbourg ou Moscou, mais les touristes étrangers apprécient souvent de pouvoir voir, hors des capitales, la « véritable Russie ».

Les parcours touristiques qui combinent plusieurs régions de l’Oural sont encore rares. Mais les entreprises sont prêtes à former de telles visites individuellement. Bien sûr, s’ils sont produits en masse, le coût sera nettement inférieur. La création d’une marque unique devrait aider à résoudre ce problème.

L’idée de créer la marque « Grand Oural » a été approuvée par divers spécialistes étrangers. Le directeur du centre de développement touristique de l’oblast de Sverdlovsk, Elmira Toukanova, indique que la communauté professionnelle avait réagi positivement à la présentation du projet à Berlin. Les pays les plus prometteurs en terme de flux de touristes pouvant visiter l’Oural sont ceux qui possèdent des lignes aériennes directes vers Ekaterinbourg : la Grande Bretagne, l’Allemagne, la Chine, la Turquie, la République Tchèque. Une grande partie des touristes visite les montagnes de l’Oural en voyageant par le transsibérien, l’une des dix premières destinations touristiques du monde.

Aujourd’hui, la communauté professionnelle du tourisme dans les régions de l’Oural prépare un accord dans lequel seront déterminés les futurs plans de développement du Grand Oural : la création d’un symbole unique, la participation commune à des expositions internationales, la création d’un plan commun d’événements susceptibles d’intéresser les touristes.

}

Les 10 plus grands événements qui auront lieu sur le territoire du Grand Oural dans les cinq prochaines années :

Le festival technique et d’aviation « Vesennii adrenaline » à Oufa en mai 2013

L’exposition industrielle et d’innovations Innoprom à Ekaterinbourg en juillet 2013

Le festival de montgolfière dans les aéroports de Nebesnaïa iarmarka à Koungour, en juillet 2013

L’exposition internationale d’armement Russian ArmsExpo à Nijnii Taguil, du 25 au 29 septembre 2013

Le festival international de musique Eurasia à Ekaterinbourg, du 4 au 16 octobre 2013 

Le relais de la flemme olympique à Ekaterinbourg, Perm et d’autres villes en 2014

Championnat du Monde de Judo à Tcheliabinsk en 2014

Final du championnat du monde de programmation à Ekaterinbourg en 2014

Championnat d’Europe de patinage de vitesse à Tcheliabinsk en 2015

Matchs de la coupe du monde de football à Ekaterinbourg en 2018

Les régions faisant partie du Grand Oural

Oblast de Sverdlovsk (Ekaterinbourg)

Oblast de Tcheliabinsk (Tcheliabinsk)

Oblast de Kourgan (Kourgan)

Kraï de Perm (Perm)

République de Bachkirie (Oufa)

Oblast de Tioumen (Tioumen)

Oblast d’Orenbourg (Orenbourg)

District autonome de Khanty-Mansis (Khanty-Mansiisk)

District autonome de Yamalo-Nenetskii (Salekhard)

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.