Des médailles à la recherche de leurs propriétaires tombés sur le front

Vassili Maslenkov (au centre). Source : Archives personnelles

Vassili Maslenkov (au centre). Source : Archives personnelles

Vassili Maslenkov, maître d’école soviétique, put envoyer plus de 150 lettres du front, mais il ne parvint jamais à retourner auprès de sa femme et de sa fille – il est mort en août 1943 près de Smolensk (à 400 km de Moscou). Ce n’est qu’en 2015 que Tamara Maslenkova, enseignante comme son père, a appris qu’il avait été décoré de l'Ordre de la Guerre patriotique de 2e classe après sa mort. Elle a obtenu cette information grâce au portail spécialisé Zvezdy Pobedy (Les Étoiles de la Victoire) publié par le site de Rossiyskaya gazeta (en langue russe) avec le soutien du ministère russe de la Défense.

En presque quatre ans de Grande Guerre patriotique, entre 1941 et 1945, les soldats de l’Armée Rouge reçurent différents ordres et médailles à plus de 38 millions de reprises. Désormais, les vétérans et leurs proches peuvent se renseigner sur les décorations non-remises.

« Ma chérie! », écrit Vassili Maslenkov dans ses lettres à son épouse. « Cela fera bientôt 11 mois que nous nous sommes quittés. Je me rappelle très bien que nous ne voulions pas être séparés ni quelques jours, ni même quelques heures ». Désormais, sa mémoire vit dans les lettres et les photographies d’avant-guerre, soigneusement conservées par sa fille Tamara.

Durant les 70 ans écoulés depuis la fin de la guerre, nombre de ses participants et descendants de ces derniers se sont dispersés à travers le monde. Notre rédaction espère que ce projet pourrait leur être utile et les intéresser.

Si vous avez des amis russes installés dans votre pays, ou si vous êtes un immigré ou descendant d’immigrés et savez que votre père, mère, grand-père ou grand-mère ont combattu dans les années 1941-1945, consultez le site et vérifiez s’ils ne font pas partie de ceux à qui on n’a jamais remis la distinction bien méritée.

RBTH publiera les histoires des vétérans qui ont pu être retrouvés grâce au portail. Ecrivez-nous à info@rbth.com si vous avez une histoire à raconter.

Avec l’aide des lecteurs, nous avons pu trouver les familles ou, du moins, apprendre les histoires de plusieurs femmes figurant sur le site. Elles ne sont que 5 des 8 200 noms et prénoms recensés.

Malheureusement, légalement, seule la personne décorée pouvait récupérer sa médaille reçue pendant la Grande Guerre patriotique. Si elle est morte ou portée disparue, ou si elle est décédée après la guerre, et que la distinction non-remise n’a été retrouvée que maintenant, les enfants de la personne décorée ou leurs veufs peuvent obtenir le certificat de décoration à condition de pouvoir présenter les documents requis.

Néanmoins, si vous ne retrouvez pas votre proche sur ce portail, le 70e anniversaire du Jour la Victoire, jour de la fin de la guerre, est une bonne occasion de vous rappeler des accomplissements de nos ancêtres, de féliciter les vétérans de la Grande Guerre patriotique et de la Seconde Guerre mondiale à travers le monde et d’aider les autres familles à en apprendre davantage sur leurs héros. 

Le portail est accessible sur www.rg.ru/zvezdy_pobedy

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.