Moscou pour les viandards

Les sanctions ont affecté l’agenda politique et économique de la Russie, mais aussi bouleversé le menu des restaurants spécialisés dans la viande : désormais, les gourmets peuvent plus facilement déguster du bœuf russe premium à Moscou.

Nous avons sélectionné les cinq meilleurs restaurants de viande à Moscou. Ces établissements font souvent partie d’une chaîne, mais utilisent tous des standards de cuisson très élevés. Vous pouvez choisir l’un des restaurants que nous vous conseillons sans crainte : dégustez et expérimentez, d’autant que le froid moscovite est propice à la consommation de viande rouge.

Beefbar

Shutterstock / Legion-Media

Ceux qui connaissent Berlin ou Monte Carlo se souviendront sans doute des établissements éponymes de ces villes. Le Syndicat de restauration russe, inspiré par le restaurant original, a ouvert un Beefbar dans le centre de Moscou rue Pretchistenka.

Ici, vous pourrez déguster de la viande venue de presque tous les coins du monde, tout en savourant la vue sur la rivière Moskova. Tout y est pensé dans le moindre détail, de la superbe carte des vins aux mélanges d’épices africains spécialement sélectionnés pour assaisonner le bœuf cuit dans les légendaires fours Giraudi.

Bison

Shutterstock / Legion-Media

Cette chaîne de cinq restaurants dispersés à travers Moscou est spécialisée dans les steaks alternatifs comme le machete ou le flat iron, mais vous pourrez également y déguster un steak New York exemplaire. Les fondateurs de Bizon soulignent par tous les moyens la brutalité de l’établissement, qui flotte littéralement dans l’air.

La viande y est excellente, mais nous vous conseillons particulièrement le rib eye Russo, préparé avec du bœuf russe, ou le rib eye de cerf :  ils n’ont pas d’équivalent dans le monde. Vous pourrez les accompagner d’un verre de Terroir de Gai Kodzor russe (assemblage de mourvèdre, syrah, grenache et malbec).

El Gaucho

Shutterstock / Legion-Media

Sans doute l’un des meilleurs steakhouses de Moscou (trois restaurants, situés au centre-ville ou non loin de celui-ci) avec un accent sur la viande et la cuisine argentines. Il est parfait pour de grands groupes : l’ambiance y est décontractée et relax, et le service est très rapide.

Mention spéciale pour le chateaubriand de filet néo-zélandais accompagné d’asperges et de tomates cerises : personne ne peut sans doute se vanter de préparer ce steak aussi bien qu’El Gaucho.

Т Bon

Shutterstock / Legion-Media

C’est un steakhouse universel (trois établissements à Moscou) pour toutes les occasions, sans l’accent sur la brutalité de Bison et sans la volonté des propriétaires de se concentrer sur les spécificités nationales, comme chez El Gaucho. Même si T Bon est principalement spécialisé dans les steaks, on préfèrera son agneau, particulièrement la cuisse et le carré d’agneau : T Bon les prépare mieux que tous les autres restaurants de Moscou.

Les steaks sont également de qualité : les chefs savent indiscutablement préparer le bœuf de Miratorg (adopté par les propriétaires de la chaîne assez récemment). Ne vous contentez pas d’un New York ou d’un rib eye : attendez d’avoir vraiment faim et attaquez-vous au cowboy steak, très similaire au goût au rib eye, mais beaucoup plus gros - vous n’oublierez sans doute jamais ces 700 grammes de viande nourrie au grain et cuite sur l’os.

Voronej

Shutterstock / Legion-Media

Le nouveau restaurant d’Alexandre Rappoport, célèbre avocat russe devenu restaurateur à succès, est un incontournable pour les amateurs de viande de passage à Moscou. Rappoport a réussi le pari d’obliger ses clients à réserver la table, même en semaine, sans quoi il est impossible de trouver une place à Voronej.

L’établissement se positionne comme le temple de « la cuisine des provinces », avec un accent sur les traditions et la culture russe. La viande occupe le premier et le deuxième étages d’un hôtel particulier situé rue Pretchistenka, une des plus belles rues du centre-ville. Vous y trouverez de tout : des cheeseburgers aux choux farcis au veau en passant par le collier d’agneau à l’étouffée et l’osso buco.

On recommande cependant les lignes de la carte qui suscitent les plus grandes interrogations. Nous vous limitez pas aux steaks (même s’ils sont excellents), commandez plutôt les côtes au genièvre ou marinées à l’orange, préparés avec du porc fermier de Voronej. 

Essayez également le café au rez-de-chaussée : vous y dénicherez des délices vraiment rares comme l’os à la moelle rôti ou la langue picklée que vous ne trouverez sans doute qu’à Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.