Le théâtre Bolchoï annonce ses projets pour la 241e saison

Sergei Fadeichev / TASS
Les débuts d’Anna Netrebko et Dmitri Khvorostovski, le retour des danseurs Vassiliev et Ossipkova, une co-production avec English National Opera et autres premières du prestigieux théâtre russe.

Lors de la conférence de presse tenue au debut du mois de mai à Moscou, la direction du théâtre du Bolchoï a annoncé ses projets pour la 241e saison. Pour présenter les nouveautés, le directeur général Vladimir Ourine a d’abord laissé la parole au directeur musical Tougan Sokhiev, dont c’est la deuxième saison au théâtre, puis à Makharbek Vaziev, nouveau directeur de la troupe de ballet qui a quitté La Scala de Milan au printemps de cette année pour rejoindre le Bolchoï.

Sokhiev a réjoui les fans en annonçant quatre premières et une parade de stars. En octobre, le théâtre présentera Manon Lescaut d’Adolphe Chapiro avec Anna Netrebko dans le rôle principal : c’est le début de la célèbre diva sur la scène du Bolchoï.

En novembre, le Bolchoï produira Billy Budd de Benjamin Britten en collaboration avec l’English National Opera, une œuvre importante tant pour le théâtre, a indiqué Sokhiev, que pour lui personnellement, car Britten est « difficile » et rarement produit dans le monde.

Le théâtre reprendra Snegourotchka de Rimski-Korsakov, car « nous avons de très belles voix capables de la maîtriser ». En février 2017, le théâtre produira l’opéra L’Idiot de Mieczyslaw Weinberg.

Les stars, outre Netrebko, déjà mentionnée, sont également nombreuses : en décembre, Don Carlos sera chanté par Dmitri Khvorostovski, Ildar Abdrazakov, Khibla Guerzmava et Ekaterina Goubanova – le Bolchoï est enfin parvenu à réunir toutes les voix russes les plus appréciées dans le monde dans un seul spectacle. Olga Peretiatko et Nadja Michael ont également promis de venir chanter au Bolchoï.

Anna Netrebko et Dmitri Khvorostovski. Crédit : Sergueï Karpov / TASSAnna Netrebko et Dmitri Khvorostovski. Crédit : Sergueï Karpov / TASS

Le nouveau responsable du ballet, Makharbek Vaziev, a commencé son discours en rappelant que lorsqu’on rejoint un théâtre au milieu d’une saison, on doit accepter les plans déjà énoncés. Le ton de cette première remarque a été tout de suite compris. Vaziev a parlé du prochain festival-réincarnation des ballets de Iouri Grigorovitch prévu en janvier-février 2017 qui, en réalité, mobilisera les efforts de la troupe pour longtemps et sérieusement : en automne, le théâtre reprendra L’Âge d’or, puis engagera ses forces dans la restauration des dix autres ballets de Grigorovitch.

Elevé dans le respect des anciens, Vaziev a précisé que cet événement suscitait « son accord humain intérieur », car « quelle que soit l’attitude qu’on peut avoir vis-à-vis de Grigorovitch, il a énormément fait pour le Bolchoï ».

L’Âge d’or fera partie des premières de la saison du ballet aux côtés des Etudes d’un acte de Lander sur la musique de Czerny en mars, pour lesquels on choisit actuellement un accompagnement parmi les œuvres de Glen Tetley, Jiri Kylian et Jerome Robbins.

Et en juillet 2017, le Bolchoï présentera la première mondiale du ballet Noureev d’Ilya Demoutski d’après le livret de Iouri Posokhov et Kirill Serebrennikov – cette équipe a récemment montré ses capacités avec le ballet Un héros de notre temps présenté au Bolchoï.

Par ailleurs, Vaziev a promis qu’Ivan Vassiliev et, peut-être, Natacha Ossipova, qui danse à Covent Garden, reviendraient sur la scène du Bolchoï. Vaziev était certainement sincère quand il a avoué : « C’est avec le ballet du Bolchoï que je travaille le mieux ».

Source : Rossiyskaya gazeta

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.