Événement: rencontre littéraire en ligne avec l’écrivaine russe Dina Rubina

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

À l’approche du Nouvel An russe, les éditions Macha Publishing et Pocket convient les russophiles à assister, le 12 janvier, à une soirée littéraire en ligne en compagnie de l’écrivaine Dina Rubina.

Cet événement, mené sur Zoom en collaboration avec le site « Un endroit où aller », sera pour ces éditeurs l’occasion de présenter deux ouvrages de cette éminente femme de lettres contemporaine : Du côté ensoleillé de la rue et Le syndrome de Petrouchka.

Tandis que le premier narre le destin torturé de deux femmes, mère et fille, dans l’Ouzbékistan soviétique, pays natal de l’auteur, le second met en scène un marionnettiste qui, voyant sa compagne et partenaire de spectacle être privée de scène, crée une poupée imitant parfaitement cette dernière. Le triangle formé par ces trois entités devient alors le fil conducteur de l’œuvre.

La rencontre se déroulera en présence d’Yves Gauthier, préfacier et interprète, et sera bercée par la musique, en direct, de Natacha Fialkovsky, joueuse de balalaïka et chanteuse, descendante de Russes blancs ayant émigré en France.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter la page de l’événement en suivant ce lien, tandis que pour rejoindre directement la rencontre, qui débutera à 20 heures, il vous conviendra de cliquer sur celui-ci.

Dina Rubina

Née à Tachkent en 1953, Rubina compte à son actif d’innombrables publications ayant fait l’objet de plusieurs adaptations cinématographiques et d’une traduction en plus de 30 langues. L’on peut ainsi citer ses romans La main de Léonard et Le dernier porc sauvage de Pontevedra. Grâce à son talent prolifique et ses écrits à succès, la « Françoise Sagan soviétique », telle qu’on la surnommait, a maintes fois été récompensée de prestigieuses distinctions, à l’instar du prix Bolchaïa Kniga ou de celui de l’Union des écrivains d’Israël.

Macha Publishing

De son côté, Macha Publishing se positionne en spécialiste de la littérature russe et de celle ayant trait à ce pays. Malgré son jeune âge, puisque n’ayant dévoilé ses premières collections qu’en 2015, cette maison d’édition propose d’ores et déjà tant de grands classiques en version bilingue que la traduction de best-sellers contemporains.

Dans cet autre article, nous nous intéressons à Lioudmila Oulitskaïa, autre figure féminine de la littérature russe d'aujourd'hui, et aux raisons qui justifieraient que lui soit remis le prix Nobel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies