Dix chefs-d’œuvre de l’architecture provinciale de Russie qui vous laisseront sans voix

Un groupe d’enthousiastes Russes s’efforce de rechercher d’anciennes églises et demeures abandonnées dans les coins les plus reculés du pays. Ils en publient ensuite les photos sur un groupe Facebook, essayant ainsi de rendre le tourisme loin de la capitale plus attractif.

La Russie profonde cache des centaines d’édifices surprenants, que même les habitants des villes voisines ne connaissent pas.

La tour de Pise du Nord de la Russie : église de la Transfiguration, datant du XIXe siècle à Nimenga (1 400 km au nord de Moscou) dans la région d'Arkhangelsk.

Le géologue Mikhaïl Iline a participé à plusieurs expéditions à travers le pays et est attristé par le constat que beaucoup de ses compatriotes se rendent souvent à l’étranger alors que le tourisme culturel de masse est inexistant en Russie.

Église de la Résurrection, XVIIIe siècle, dans le style baroque à Varnitsy (500 km au nord de Moscou) dans la région de Vologda.

« Moscou, Saint-Pétersbourg, l’Anneau d’or, le Baïkal, d’autres grandes villes, les croisières sur la Volga et la mer Baltique, quelques domaines connus à proximité de la capitale et voilà toute la panoplie proposée par les programmes touristiques de nos agences de voyage », nous confie-t-il.

La chapelle de Smolensk à Verkhovié (1 500km au nord de Moscou) dans la région d'Arkhangelsk. 

Bien sûr, les touristes sont très souvent découragés par la mauvaise qualité des routes et l’absence d’infrastructures, mais si ces lieux ne sont pas visités c’est surtout parce qu’ils sont très peu connus.

Église de la Dormition à Iepifan (250 km au sud de Moscou) dans la région de Toula, fin du XVIIe - début du XVIIIe siècle.

Or, la préservation des vieux bâtiments dépend directement du tourisme. « Si les bâtiments ne sont pas dûment respectés il n’y aura pas de tourisme, et vice versa ».

Château de Mouromtsevo (225 km à l’est de Moscou) dans la région de Vladimir.

En 2015, Mikhaïl Iline, avec un groupe d’adhérents aux mêmes idées, a par conséquent fondé le projet « Province inconnue ». Ensemble, ils ont commencé à organiser de petites expéditions touristiques dans des lieux magnifiques et injustement oubliés.

Église de la Transfiguration dans le style pseudo-gothique, 1780, village de Velikaïa Topal (600 km au sud-ouest de Moscou) dans la région de Briansk. 

« Il est difficile de montrer la Russie aux touristes, mais c’est possible et surtout nécessaire. Et c’est aussi un très grand plaisir. Malgré toutes les difficultés », témoigne Iline.

« La maison au chapiteau ». Ancienne demeure du marchand Gueorgui Golovanov (aujourd’hui Maison russo-allemande), à Tomsk (3 600 km à l’est de Moscou). 

Aujourd’hui le projet « Province inconnue » recherche et promeut des lieux étonnants dans toute la Russie, de Kaliningrad à la Tchoukotka.

Château de la famille Cheremetiev dans le village de Iourino (700 km à l’est de Moscou), en république des Maris. Fin du XIXe - début du XXe siècle. 

26 expéditions sont prévues rien qu’en 2019. Elles porteront sur divers sujets dont « Les deux capitales de Sibérie occidentale » (Tomsk et Novossibirsk), les églises et domaines des régions de Koursk et Briansk, les Nuits blanches au bord de la mer Blanche, ou encore les rites religieux de la basse Volga.

Chapelle de Tikhvine dans le village de Bolchoïé Pekhovo (530 km au nord-ouest de Moscou, au bord de la rivière Msta), XVIIe siècle, région de Novgorod. 

Après chaque voyage, de sublimes photos sont publiées sur le groupe Facebook, et les touristes, fascinés par leurs découvertes, en publient eux-mêmes des dizaines.  

Église de la Présentation, début du XXe siècle, dans le village de Piot (350 km au sud-est de Moscou), région de Riazan. 

De plus, le groupe recherche toujours des bénévoles pour divers travaux de restauration des édifices et pour aider les restaurateurs et archéologues.

Dans cet autre article, nous vous emmenons à la découverte de Plios, l’un des villages les plus pittoresques de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies