Un milliardaire russe met en vente une peinture de De Vinci récemment découverte

Voici Salvator Mundi (datant approximativement de l’an 1500), il est le dernier tableau réalisé par Léonard de Vinci à être encore conservé dans une collection privée.

Voici Dmitri Rybolovlev, milliardaire russe et heureux propriétaire de Salvator Mundi ainsi que du club de foot de l’AS Monaco.

Voici la prestigieuse salle des ventes de Christie’s, à New-York, à laquelle Rybolovlev a confié l’honneur de mettre aux enchères la peinture, le 15 novembre prochain.

Voici 100 millions de dollars (84,52 millions d’euros), la valeur estimée de Salvator Mundi. Le tableau avait été vendu aux enchères en 1958 pour seulement 50 euros, considéré à l’époque comme une banale œuvre d’un disciple de De Vinci.

Voici la Madonna Benois, il s’agit de la peinture de De Vinci la plus tardivement exposée (début du XXè siècle), avant que Salvator Mundi ne soit découvert. En effet, ce n’est qu’en 2005 que celui-ci a été authentifié comme un original.

Voici la National Gallery de Londres, où Salvator Mundi a pour la première fois été présenté au public, en 2011. Il a ensuite été cédé par la société de vente aux enchères Sotheby’s au marchand d’art suisse Yves Bouvier, qui l’a lui-même revendu à Dmitri Rybolovlev pour 127,5 millions de dollars (107,72 millions d’euros), soit 47,5 millions de dollars (40,13 millions d’euros) de plus que le prix pour lequel il en avait fait l’acquisition.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer