Prix Benois : les « Oscars de la danse » décernés à Moscou

Le chorégraphe du Dutch National Ballet Hans van Manen lors du gala au théâtre du Bolchoï. Crédit : Ilia Pitalev/RIA Novosti

Le chorégraphe du Dutch National Ballet Hans van Manen lors du gala au théâtre du Bolchoï. Crédit : Ilia Pitalev/RIA Novosti

La vingt-troisième cérémonie de remise des prix du Benois de la Danse, considéré dans le monde entier comme l’Oscar du ballet, s’est déroulée sur la scène historique du Théâtre Bolchoï.

Le prix, créé en 1991 à Moscou par l’Association (aujourd’hui, Union internationale) de la danse, est décerné aux danseurs, chorégraphes, compositeurs et librettistes afin de récompenser les réalisations remarquables dans le domaine de la danse pour l’année écoulée. Les Benois de la Danse-2015 étaient disputés par cinq chorégraphes, cinq danseuses, six danseurs, deux compositeurs, un scénographe et deux librettistes.

Le Benois du meilleur chorégraphe a été décerné à Christopher Wheeldon (Royal Ballet, Grande-Bretagne), le Benois de la Danse de la meilleure danseuse a été remis à la Prima Ballerina du Ballet du Bolchoï Svetlana Zakharova, le Benois du meilleur danseur – à Edward Watson (Royal Ballet, Grande-Bretagne).

Cette année, la sélection comprenait également des nominés dans la catégorie musique de ballet. C’est le compositeur Joby Talbot qui a remporté le prix. John Macfarlane (ballet de San Francisco) a remporté le Benois de la scénographie, les librettistes n’ont pas été récompensés.

Le jury international du concours était présidé par le chorégraphe russe Iouri Grigorovitch, qui a eu la tâche difficile de départager les meilleurs parmi les meilleurs, avec l’aide du danseur et maître de ballet Luigi Bonino, du professeur du Théâtre Bolchoï Alexandre Vetrov, de la directrice artistique du Ballet national de Norvège Ingrid Lorentzen, du danseur et chorégraphe Vladimir Malakhov, du directeur du Royal Ballet britannique Kevin O'Hare et du directeur artistique du Complexions Contemporary Ballet Desmond Richardson.

« D’année en année, le Benois de la Danse étend ses frontières », a déclaré Iouri Grigorovitch. « C’est désormais un festival international du ballet qui comprend, outre la remise des prix, deux concerts caritatifs donnés par les nominés et lauréats du prix. C’est un événement qui réunit à Moscou les stars mondiales du ballet ».

Iouri Grigorovitch a expliqué que, cette année, le prix conjoint Positano Premia la Danza Léonide Massine-Benois de la Danse, créé en 2014, avait été décerné pour la première fois à Moscou à Ana Laguna, danseuse suédoise et star internationale. « Cette union enrichira notre festival et l’art de chorégraphie et élargira les liens culturels, si importants aujourd’hui, et pas uniquement pour le ballet », a souligné le président du jury.

Le nom d’une autre lauréate était connu bien avant l’ouverture du festival : le prix honorifique des Benois de la Danse « La vie dans l'art » a été décerné à Brigitte Lefèvre, qui a dirigé l'Opéra de Paris pendant plus de 20 ans.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.