Qu’est-ce qu’un sandwich soviétique ?

Crédit : Anna Kharzeeva

Crédit : Anna Kharzeeva

Les Russes aiment le pain, mais demandez-leur un sandwich et on vous demandera sans doute quelle soupe vous voulez manger.

Cette semaine, en choisissant le menu pour un déjeuner, j’ai examiné le contenu de mon frigo et décidé qu’il fallait rapidement utiliser les radis. D’habitude, cela aurait été la dernière considération que j’aurais prise en compte pour le choix de mes ingrédients : après un certain temps, j’aurais jeté les radis à la poubelle parce que je n’en aurais pas eu besoin pour mes plats de la semaine. Mais grâce à ce projet, je devrais en finir avec le gaspillage et j’en suis ravie. 

L’autre partie de mon déjeuner – des sandwiches au pain frit – n’avait rien à voir avec une gestion optimale de mes aliments et me paraissait simplement amusante : vous êtes sensé découper des formes rigolotes, puis décorer le pain avec différentes garnitures et, comme toujours ou presque en Russie, ajouter de la mayonnaise.

Pour un pays obsédé par le pain, les Russes ne sont pas très inventifs en matière de sandwiches. Quand j’étais enfant, on me disait toujours que les sandwiches ne sont « pas de la nourriture » et que, si on a faim, il faut manger de la soupe. Avec du pain, bien sûr. Le pain était servi à chaque repas ou presque : ma grand-mère ne peut pas vivre sans pain et se qualifie « d’âme à pain », elle mange du pain même avec des pâtes.

Elle a toujours l’air d’avoir fait quelque chose de honteux quand elle confesse avoir mangé un « bouterbrodik » (petit sandwich) avec du pâté, du hareng, du fromage ou encore, de la Vegemite, une pâte à tartiner australienne très populaire.

Chez elle, on ne vous servira jamais un sandwich pour le déjeuner mais il y aura des croûtons pour la soupe (si j’ai de la chance, mon frère m’en laissera même quelques-uns), du pain et, parfois, de la matza.

Par ailleurs, ma grand-mère m’a parlé de l’évacuation, une période de sa vie sur laquelle elle revient souvent, et s’est rappelée de la fête d’anniversaire de ses 9 ans : « Ma mère avait préparé des galettes au seigle, des pommes de terre mijotées avec des oignons, du lard frit et de la betterave sucrière bouillie en guise de bonbons. Tout le monde avait considéré que c’était un vrai festin. Je lui ai alors dit rêveusement : quand la guerre sera finie, je ferai plein de croûtons au pain blanc ! Il ne m’était même pas venu à l’esprit que quand le pain frais est abondant, il n’y a pas besoin de faire des croûtons ».

Je suis vraiment contente qu’elle fasse toujours des croûtons, ils sont bien meilleurs que les sandwichs soviétiques. Leur préparation n’était pas aussi amusante que je le pensais. Quant au résultat… Et bien, je dois dire qu’ils ne remporteront aucun concours de sandwiches, même s’ils pourraient gagner des prix dans les catégories «  apparence la plus amusante » ou « les plus riches en mayonnaise ».

J’ai tout de même atteint l’objectif que je m’étais fixé : utiliser les radis. Et c’est un bon résultat. J’ai pensé, cuisiné et mangé soviétique, maintenant, je peux faire une longue sieste, toute cette cuisine m’a épuisée. Je reprends ce que j’ai dit la semaine dernière : « trois heures à préparer la pâte, c’est rien ». Cette semaine, c’est plutôt « trois heures de sieste sont la meilleure manière de passer son temps ».

Salade de radis à la crème fraîche


La page 44 du Guide soviétique pour une nourriture saine et délicieuse (cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Ingrédients :

2-3 radis • 1 œuf dur • 120 ml de crème fraîche • sel, à votre convenance

Préparation :

1. Laver les radis et les trancher finement.

2. Séparer le blanc et le jaune d’œuf. Trancher le blanc d’œuf.

3. Dans un bol, mélanger le jaune d’œuf avec de la crème fraîche et du sel.

4. Rajouter le radis et les blancs d’œuf, puis mélanger. 

Sandwiches au pain grillé 


La page 52 du Guide soviétique pour une nourriture saine et délicieuse (cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Préparation :

 1. Couper un pain de blé ou de seigle en tranches de 1 cm d’épaisseur et les frire.

2. Une fois que les tranches sont grillées, découper des formes de 6 cm de largeur maximum : étoiles, diamants, croissants, ovales ou carrés.

4. Tartiner les tranches de pain avec du beurre et les garnir avec différents produits : blancs et jaunes d’œuf finement hachés, tomates en rondelles, betteraves cuites.

5. Voici quelques exemples de recettes de sandwiches.

Sandwich aux tomates et concombres.

Préparation :

1. Garnir une rondelle de pain grillé avec une demi-tranche de tomate et une demi-tranche de concombre disposées de façon à former un cercle.

2. Ajouter une pointe de mayonnaise au centre du sandwich, puis décorer avec une tranche de radis.

Sandwich au caviar.

Préparation :

1. Garnir une rondelle de pain blanc avec une rondelle d’œuf dur.

2. Placer une petite portion de caviar au centre de la tranche.

Sandwich au fromage.

Préparation :

1. Garnir une tranche de pain grillé découpée en étoile avec une fine tranche de fromage de la même forme.

2. Couvrir avec un mélange d’huile et de concentré de tomates et parsemer de fromage râpé.

Sandwich aux sprats, anchois ou hareng.

Préparation :

1. Garnir une tranche de pain de seigle grillé avec une tranche de tomate, une tranche d’œuf dur, puis avec des anchois, du sprat ou un morceau de hareng.

2. Décorer avec de la mayonnaise, puis avec un brin d’herbes fines ou une tranche de tomate et des câpres. Si le sandwich est garni de hareng, le quadriller de mayonnaise.

Sandwich aux sardines.

Préparation :

1. Garnir une tranche ovale de pain grillé avec un morceau de sardine sans arêtes et couvrir de mayonnaise.

2. En option, ajouter une demi-cuillère à café d’épinards cuits ou de concentré de tomates.

3. Décorer avec une rondelle de citron pelé et épépiné.

Sandwich au saumon.

Préparation :

1. Garnir une tranche ovale de pain avec une tranche de saumon.

2. Décorer une moitié du sandwich avec du beurre, du caviar, des feuilles de persil et une tranche de concombre. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.