Soupes froides et jus frais pour un déjeuner estival léger

Même si vous n'avez pas l'opportunité de passer l'été à vous reposer dans une datcha russe, le svekolnik et le mors vous donneront l'impression de vous reposer en Russie.

Quand vous vivez à Moscou, votre vie dépend beaucoup du temps qu'il fait. De fin septembre à avril, on reste à l'intérieur et on mange chaud. Le reste du temps (enfin, quand il ne pleut pas), tout le monde se dit : « il faut profiter du beau temps tant que ça dure ! ».

Ensuite, il y a six à huit semaines en juillet et août où les températures sont presque trop élevées, et c'est à ce moment-là que les soupes froides et les boissons rentrent en jeu.

Les Russes aiment tellement la soupe que même s'il fait 27°C, il est impossible d'imaginer un repas sans une soupe, c'est pourquoi on a inventé des soupes froides. Le svekolnik est l'une des plus populaires puisqu'elle est préparée à base de betteraves, comme le borchtch.

Je dois avouer que pendant très longtemps, je n'ai pas vraiment considéré que le svekolnik valait la peine d'être mangé. Il faisait son apparition pour un court laps de temps durant les mois d'été et quant d'habitude j'étais en vacances.

En plus, c'était juste une version allégée du borchtch ! Aujourd'hui, néanmoins, j'aime vraiment beaucoup ça. C'est froid, frais, bon pour la santé et rafraîchissant. Et les concombres qu'on y trouve me rappellent la limonade Pimm's, mais il s'accorde bien avec le traditionnel mors russe à la canneberge.

Récemment, j'ai découvert que mon arrière-arrière-grand-mère gardait un tonneau de betterave marinée dans sa maison de Kiev juste pour préparer le svekolnik. C'était avant la révolution de 1917, elle avait une maison avec un sous-sol rempli de tonneaux de betteraves, chou et concombres. Cependant, mon arrière-grand-mère n'avait pas l'air de partager l'engouement de sa mère pour le svekolnik.

Je n'ai pas grandi nourrie au svekolnik et je n'ai donc pas de recette de famille à partager. Mais j'ai eu envie d'essayer cette soupe, j'ai donc pris le Livre pour une alimentation saine et savoureuse sorti en 1953 qui était le livre de recettes de toutes les familles soviétiques.

J'ai aussi cherché des recettes en ligne, mais elles disaient toutes de faire frire les betteraves avec les oignons, et je n'aime pas trop faire frire les ingrédients avant de les ajouter à la soupe. C'est pourquoi j'ai choisi la version soviétique et cela a porté ses fruits : aussi frais et sain que cela devait être.

En ce qui concerne le mors, c'est une boisson populaire tout au long de l'année, mais en été il est particulièrement appréciable puisqu'on peut le préparer avec des baies fraîches. Selon moi, la meilleure façon de le boire, c'est à la datcha accompagné d'une salade, d'une soupe froide et de chachliki (les brochettes de viande grillée).

Je ne pense pas que les Russes soient ceux qui supportent le mieux la chaleur, mais nous avons plusieurs petit plaisirs estivaux et j'espère qu'ils vous plairont.

Svekolnik

Crédit photo : Lori / Legion media

Ingrédients

150 grammes de betterave • 50 grammes de crème aigre • 1 cuillère à soupe de sucre • 1 blanc d'oeuf (dur et coupé en morceaux) • 75 grammes de concombre en tranches • 10 grammes de laitue • 3 ciboules émincées • 2 cuillères à soupe d'aneth et de persil émincés • jus de citron à la convenance de chacun • du sel • 300 grammes de tubercule de betterave • 2 pommes de terre bouillies ou pommes coupées en petits cubes peuvent être ajoutées selon vos préférences

Préparation

1. Lavez la betterave (minutieusement, puisque vous allez utiliser le tubercule comme base pour la soupe) et la mettre à bouillir jusqu'à ce qu'elle soit tendre. Ajoutez le jus de citron. Je l'ajoute vers la fin pour qu'il n'affecte pas la cuisson des betteraves.

2. Retirez la betterave, refroidissez et égouttez le tubercule. Épluchez et émincez la betterave.

3. Ajoutez le sujet, couper le blanc d'oeuf (j'ai ajouté l'oeuf entier), la laitue, la ciboule, le concombre coupé en petits dés et ajoutez la crème.

4. Vous pouvez aussi ajouter des pommes de terre ou des pommes fraîches.

Mors à la canneberge et au miel

Crédit photo : Lori / Legion media

Ingrédients

4 tasses d'eau froide • 1 tasse de canneberges fraiches ou décongelées • 2 cuillères à soupe de miel

Préparation

1. Ecrasez les canneberges dans une casserole, ajoutez l'eau froide et faites bouillir pendant 5-10 minutes.

2. Eteignez le feu, laissez le mélange reposer 1-2h pour qu'il refroidisse.Passez le mélange au chinois, ajoutez le miel et mixez.

3. Servez froid.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.