« Gorko ! », le film dont on parle le plus en Russie

Une scène du film « Gorko ! » de Jora Kryjovnikov. Source : kinopoisk.ru

Une scène du film « Gorko ! » de Jora Kryjovnikov. Source : kinopoisk.ru

Le film à petit budget « Gorko ! » (cri invitant les jeunes mariés à s’embrasser, qui signifie « amer », Ndlr), réalisé par Jora Kryjovnikov, un jeune réalisateur encore inconnu du cinéma russe, retrace les beuveries excessives d’invités à un mariage de province. La vision trash de l’ivresse est devenue le centre d’attention de tout un inconscient collectif: les spectateurs sont divisés entre partisans du film et anti, qui se disent offensés.

Les créateurs du film l’ont vendu auprès du public comme une comédie romantique. Il est vrai qu’à la lecture du synopsis, le film ressemble plus à une comédie légère. Talentueux et progressistes, Natacha et Roma rêvent d’un mariage à l’européenne, au bord de la mer Noire. Mais le beau-père de Natacha a un tout autre plan. Fonctionnaire de mairie, il voit cet évènement comme un tremplin pour sa propre carrière et s’efforce d’organiser la fête « tout comme il faut ». Au programme, les jeunes fiancés devront passer la soirée dans un restaurant de la ville et participer à tout un nombre d’activités plus ennuyeuses les unes que les autres. N’ayant pas le courage de s’opposer au beau-père, le couple décide de faire le mariage de leur rêve en secret, sans rien dire à leurs parents un peu trop conservateurs à leur goût. Mais par d’étranges circonstances, les deux mariages vont être amenés à se rencontrer pour ne faire plus qu’un.

Gorko ! est l’un des films dont on a le plus parlé en 2013. Les spectateurs russes se sentent parfois blessés dans leur amour propre, mais rient de bon coeur. Les critiques, quant à eux, adorent ! Qu’en est-il des spectateurs étrangers ? 

Tom Barton, britannique :

« C’est un film éclatant et vivant qui paraît plus vrai et moins mis en scène que les autres films russes qui m’ont été donnés de voir auparavant. Je pense qu’un tel mariage est tout à fait possible dans les grandes familles grecques par exemple, espagnoles ou encore tsiganes. En même temps, Gorko ! a quelque chose du leitmotiv « allez vous faire voir » adressé aux autorités, ce qui n’est pas courant dans ces cultures-là, du moins au niveau des stéréotypes qu’on en a. Evidemment, c’est du cinéma, et non de la réalité. J’ai été à des mariages russes et je n’ai jamais vu un tel niveau d’ivresse avec de telles issues. Dans Gorko ! est aussi abordé un thème très actuel : celui des jeunes russes qui ne veulent pas porter le poids des traditions du mariage, mais qui aiment leur famille plus que tout et ne veulent pas les décevoir ».

Ikuru Kuvajima, japonais :

« J’ai eu l’impression que le réalisateur jouait avec les stéréotypes des différentes classes sociales de la Russie. Chaque stéréotype contient une part de vérité, c’est pour ça que c’est drôle. En même temps, il n’y avait rien d’inattendu, et c’est ce qui est trash dans ce film. Je pense que dans la vie réelle, plus de la moitié des personnages du film diraient des gros mots s’ils étaient saouls (et même sobres d’ailleurs), mais tout le monde comprend que dans un film, c’est déplacé. Certains passage sont tout de même exagérés. J’ai l’impression que dans ce film il y a plus d’incohérence que de surréalisme. Gorko ! fait aussi se rencontrer et cohabiter différentes couches de la société. Dans le film, c’est tourné en trait d’humour, mais je ne pense pas que cela soit possible dans la réalité. Pas à un tel niveau en tout cas. Il existe malgré tout un écart social ».

Shaun Walker, britannique :

« J’ai vraiment aimé ce film. Il est bien filmé et certains passages sont très drôles. Par moments, le sujet est dans le style de « regardez-moi ces rustres », sauf que la fin fait plus dans le sentimental que dans le corrosif. Je pense que chaque pays a son lot comique de traditions du mariage et celles-ci sortent du cadre culturel, même si, dans le film, la cérémonie apparaît comme typiquement russe. J’ai pu reconnaître certains de ces personnages et des situations semblables lors des mariages russes auxquels j’ai pu assister ».

Marta Allevato, italienne :

« Dans le sud de la Russie, comme en Italie, le mariage est une affaire de famille, et la famille se mêle très souvent de l’organisation de la cérémonie. La première partie du film est drôle, mais ensuite cela devient un peu ennuyeux. Trop bruyant, avec toujours les mêmes scènes: des russes fous complètement saouls qui ne savent pas quoi faire. Par contre, c’est plutôt une surprise que le couple, à la fin, préfère la tradition (du moins c’est ce qu’il m’a semblé). La super soirée à la Ibiza organisée par leur ami au bord de la mer Noire ne leur correspond finalement pas. Moi-même je n’ai jamais été à un mariage russe. A Moscou une telle situation est improbable, mais en province, c’est sans doute possible, n’est-ce pas ? »

Anna Malpas, britannique :

« Je pense que ce film est un bijou. Après l’avoir vu, j’ai eu envie d’aller à Guelendjik. J’ai assisté à un mariage dans une petite ville russe de province avec la cérémonie au ZAGS (lieu où se déroule l’enregistrement du mariage civil, Ndlr), après quoi nous sommes allés au restaurant et la soirée s’est terminée en dansant. Alors pour le film, je m’attendais à quelque chose d’approchant. J’ai aussi été à des mariages aux Etats-Unis et en Australie, et il me semble que les cérémonies se ressemblent toutes un peu : de grandes fêtes avec des gens qui se connaissent peu ou pas du tout et qui ont du mal à communiquer entre eux. J’ai l’impression que Gorko ! est comme la réponse russe à Quatre mariages et un enterrement, ou à Mes meilleures amies. Ce qui m’a paru totalement différent de la Grande-Bretagne c’est que dans le film on ne voit pas de grande différence de statut social, mais plutôt une différence de génération. On voit que les parents de la mariée sont riches et puissants, mais les deux familles veulent le même mariage où l’on boit et l’on danse. Je doute que cela soit possible en Grande-Bretagne : la famille riche aurait demandé une cérémonie plus formelle, avec une réception de bon ton ».

Bande-annonce du film Gorko ! du jeune réalisateur russe Jora Kryjovnikov. Source : YouTube de Kino Guru

Jackie Kerr, américaine :

« Le film est un peu bébête, mais drôle. Pour être honnête, je n’ai jamais assisté à un vrai mariage en Russie, mais j’ai été invitée au mariage d’amis russes aux Etats-Unis. Il me semble qu’après avoir vu ce film, je comprends désormais tout le sens de la chanson de Gogol Bordello, Un mariage à l’américaine (« Où est la vodka ? Et le hareng mariné ? »). C’est une autre façon de faire la fête, différente des Etats-Unis. Le choc culturel entre les générations n’a rien à voir avec les Etats-Unis, où la jeune génération boit plus et danse plus que les adultes. Ici, les rôles sont inversés. Aux Etats-Unis, les cérémonies de mariage ne sont pas aussi chaotiques. Bien sûr, les gens font la fête, mais ils ne dépassent pas les bornes ».

Article tiré du magazine Bolchoï Gorod

 

Et vous avez-vous déjà vu le film Gorko ! ? Donnez-nous votre avis en tweetant @larussie #cinema


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.