Les Françaises ont raconté le chic parisien aux femmes Moscovites

Crédit : Maria Afonina

Crédit : Maria Afonina

En quoi diffère l'attitude des Françaises et des Russes envers le style et la mode ? Isabelle Thomas et Frédérique Veysset, qui viennent de présenter à Moscou leur livre « You're so French, cultivez votre style », ont essayé de répondre à cette question.

La blogueuse et styliste Isabelle Thomas et la photographe Frédérique Veysset ont fait leur apparition devant les fashionistas de Moscou, vêtues de pantalons couleur anis (Isabelle) et rouge (Frédérique) assortis de hauts noirs. Dans l'ambiance d'un gris matin moscovite, cela a fait l'effet d'une vraie explosion de couleurs, même dans le milieu de la mode.

Isabelle Thomas (à dr.) et Frédérique Veysset. Crédit : Tanguy Dairaine

Elles sont venues à Moscou pour présenter la sortie de la traduction russe de leur livre, You're so French, cultivez votre style. En Russie, le livre s'intitule Le style parisien. La mise en forme de la couverture diffère également des versions commercialisées en France ou aux Etats-Unis : des rayures bleues et un escarpin rouge. Maintenant, les fashionistas russes pourront également s'inspirer des conseils de mode à la française.

Selon Frédérique, même si elle et Isabelle appellent leurs héroïnes des parisiennes, cela ne signifie pas que ces jeunes femmes soient d'origine parisienne : « Ce sont les femmes qui sont devenues parisiennes. Je connais une Russe qui est plus parisienne que celles qui sont nées à Paris ».

En essayant de définir la principale différence entre une parisienne et une fille russe, Isabelle Thomas et Frédérique Veysset citent le courage des Françaises à porter ce qui leur plaît et non ce que la société leur impose. Bien sûr, cela est possible seulement si on a confiance en soi. Mais les auteurs ont reconnu qu'il ne fallait pas oublier que les Françaises prêtent plus d'attention à la mode que les autres: elles feuillettent des magazines de mode, (regardent) des films où les gens sont bien habillés.

Anastasia Romantsova, créatrice de la marque de mode russe, A La Russe, a ainsi expliqué l'attitude envers la mode en Russie : « Les couturiers russes sont d'abord passés par une période d'apprentissage, de reproduction des tendances occidentales, d'intérêt pour tout ce qui est cher et pompeux. Maintenant, cette période est finie. Les couturiers russes reviennent aux sources, cherchent de l'inspiration dans leurs racines ».  Depuis, l'attitude des clientes change également envers le choix de vêtements. Probablement, on pourra bientôt parler du « chic moscovite ». 

 

Cet article vous a intéressé ? Nous attendons vos questions et réactions ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.