Un monument aux héros de la Première Guerre mondiale sera érigé à Moscou

Andreï Kovaltchouk présente le projet du monument aux héros de la Première Guerre mondiale. Crédit : Maria Tchobanov.

Andreï Kovaltchouk présente le projet du monument aux héros de la Première Guerre mondiale. Crédit : Maria Tchobanov.

Le monument aux héros de la Première Guerre mondiale sera érigé à Moscou à l'initiative et avec des dons de la diaspora russe à l'étranger

Lors de sa visite d'un jour à Paris, le Ministre de la Culture russe Vladimir Medinski a présenté le projet du monument aux héros de la Première Guerre mondiale aux personnalités éminentes de la diaspora russe en France. L'inauguration du monument est prévue le 1er août 2014.

Le Ministre de la Culture russe s'est rendu en France afin de participer au séminaire organisé par le Ministre délégué aux Anciens combattants Cader Arif et consacré aux commémorations liées au 100e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale et au 70e anniversaire du débarquement des alliés en Normandie. La visite de Medinski coïncide avec l'ouverture à Paris de la troisième édition du Forum des compatriotes russes en France.

Le Forum réunit des représentants de la communauté russophone : membres de diverses associations, personnalités publiques, entrepreneurs, étudiants russes en France. La première édition du Forum a eu lieu il y a trois ans et s'est fixée pour objectif de soutenir les efforts de certains groupes et organisations visant à conserver et promouvoir la langue et la culture russes en France, à conserver et à restaurer des lieux de mémoire liés à la Russie, à soutenir et à développer les relations franco-russes à tous les niveaux et à assister les personnes d'origine russe socialement défavorisées et en situation difficile.

Crédit : Maria Tchobanov.

Ce sont les représentants de la diaspora russe en France, dont de nombreux descendants des participants de la guerre 1914-1918, qui sont à l'origine du premier monument aux héros de cette guerre en Russie, guerre oubliée de l'histoire russe pendant des décennies pour des raisons idéologiques.

Le projet du monument, présenté à Paris, a été choisi au terme d'un concours qui a réuni 35 projets en tout. Le monument sera érigé grâce aux dons de la diaspora russe à travers le monde. Le coût du monument est estimé à 2 millions d'euros.

"À ce jour, nous avons collecté seulement 200 000 euros auprès des donateurs résidant en France. C'est très peu, nous avons besoin de votre soutien financier actif », - a lancé Vladimir Medinski aux descendants de la noblesse russe réunis à la présentation. Il les a également appelés à prendre part à la finalisation de la maquette du monument, dont la version définitive doit être prête avant la fin de l'année. Le Ministre a annoncé que les travaux de préparation et d'installation devraient être achevés avant juillet 2014, l'inauguration officielle étant prévue le 1er août.

« Le choix du Mont Poklonnaia est motivé par le désir de démontrer le lien historique avec l'Arc de Triomphe, érigé en commémoration de la victoire de 1812, ainsi qu'avec le monument dédié à la victoire à la Deuxième guerre mondiale », - explique l'auteur du projet, le célèbre sculpteur russe Andreï Kovaltchouk.

Le monument est composé de deux éléments. La partie dominante est une colonne de 13 mètres représentant un soldat, une image composée du combattant. Le deuxième élément, plus grand, est une composition représentant le drapeau tricolore russe avec, à l'avant et à l'arrière, des scènes de combat en haut-relief. Parmi les personnages, l'on pourra reconnaître de réels participants de la guerre.

« Il est important de représenter de réels personnages historiques dans un monument afin que le guide, en montrant le monument aux écoliers, puisse leur raconter des épisodes historiques et rappeler le rôle des personnalités historiques concrètes, célèbres chefs d'armée. Les Russes d'aujourd'hui ne connaissent aucun nom des héros de cette guerre », - a souligné le Ministre.

Ce dernier a également annoncé que les projets présentés au concours qui sont arrivés en deuxième et troisième position seront réalisés dans d'autres villes, à condition de réunir les moyens de leur financement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies