Mise en scène de la première comédie musicale 3D en Russie

Source :  direction de la comédie musicale Pola Negri

Source : direction de la comédie musicale Pola Negri

L'histoire d'amour de Paula Negri, première star européenne d'Hollywood, qui fit chavirer le cœur de Charlie Chaplin et de Rodulf Valentino, sera présentée au public dans son intégralité.

La comédie musicale Paula Negri, composée par Janusz Stokłosa, joue déjà sur l'une des scènes de Varsovie. Lors du visionnage de la bande-annonce, on peut juger des possibilités captivantes offertes par la technologie 3D dans cette combinaison entre le réalisme des décors et la vitalité du jeu des acteurs. On a ainsi des foules de milliers de personnes dans les rues, de véritables avions, de véritables navires qui prennent part au spectacle, avec ce changement immédiat - inédit au théâtre - des lieux de l'action, avec ces bonds libres dans l'espace et dans le temps. Ce genre de spectacle n'avait encore jamais existé.

Le show, qui se rendra en décembre à Saint-Péterbourg, ne sera pas qu'une simple répétition du spectacle de Varsovie. Selon les dires de son metteur en scène, Janusz Youzefovitch, la pièce est en réécriture, son contenu étant déjà en train de changer, ce qui nous laisse logiquement penser que la première de Saint-Pétersbourg sera une première mondiale.

Le sujet principal : l'histoire d'amour de Pola Negri, première artiste européenne à avoir conquis Hollywood, y devenant une superstar, égérie du célèbre réalisateur Ernst Lubitsch, après avoir émigrée aux États-Unis depuis l'Allemagne. L'action se situe dans les années 20, à l'époque où, dans les rues de New York, résonnait le jazz, régnait le swing, tandis que l'on dansait le charleston et que le cinéma muet faisait place au parlant.

Des initiatives semblables au projet saint-péterbourgeois ont été lancées en vain partout dans le monde, mais l'équipe est ici parvenue à résoudre tout le casse-tête technique par ses propres moyens, obtenant des résultats remarquables. « Avec cette projection, on ignore où se termine la réalité et où commence la fiction ; nous ne voyons pas cette frontière », se réjouit Youzefovitch. « C'est un jouet merveilleux pour ceux qui, comme moi, travaillent dans le show-business et doivent imaginer des spectacles ! Imaginez vous seulement : notre Pola Negri arpentera réellement les rues du New York des années 20, et c'est le véritable Harold Lloyd qui sera au volant ! »

« Évidemment, c'est un projet très coûteux. Il nécessite des équipements de pointe, des projecteurs dernier-cri. Mais le plus important, c'est qu'il met à l'épreuve le plus moderne des instruments : notre cerveau. C'est en effet à l'intérieur de celui-ci que se conjuguent dans un seul et même espace deux écrans noirs et des acteurs en mouvement. Croyez nous, l'effet que nous avons crée ici est significativement plus puissant que dans un cinéma 3D. J'ai longtemps voulu adapter Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov sans pouvoir y parvenir. J'attendais sans doutes ce genre de technologies. On pourrait maintenant représenter le chat extraordinaire du livre, on pourrait enfin lui arracher la tête. Le fantastique s'allie de près à la réalité », affirme le metteur en scène.

La première péterbourgeoise de Pola Negri se tiendra le 18 décembre. On suppose qu'une représentation de ce spectacle sensationnel aura lieu à Moscou prochainement.

Article original publié sur le site de Rossiyskaya Gazeta le 7 octobre 2013.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies