Le « cover-art » belge au service du rock russe

Credit photo : Asya Orlova

Credit photo : Asya Orlova

Les Belges Leroy Brothers ont fait un tabac en Russie grâce à leurs procédés de créations originaux. Le groupe Mumiy Troll en a bénéficié pour son dernier album.

Ils sont trois frères : Nicolas, Gilles et Gregory. Les trois sont des artistes, leur groupe s'appelle Leroy Brothers. Il y a six ans, ils ont inventé une façon ingénieuse et élégante de faire de l'art en puisant dans les ressources des internautes du monde entier et en créant le service interactif Witness Your World.

Voici comment cela fonctionne : vous vous enregistrez, vous téléchargez les photos de votre choix et leurs légendes. Cela peut être des photos de personnes souriantes, sombres ou bien des scènes de rue, des paysages, des chats, comme il vous plait. Quant aux légendes, le site regorge d'exemples : « If you're not a shark and not a spider then you are born in space » ou « Music is the lady ! »

Ensuite, une machine spécialement programmée mélange tout cela pour en faire un objet d'art. Chaque objet a son étiquette. Sous le tag #mumiytroll sont rassemblés les travaux de la dernière parution, SOS Matrosou, de l'un des groupes de rock russes les plus célèbres, Mumiy Troll.

Les images viennent de différents pays. « It is now that I realize you've », a écrit Galla Rogner-Cohen d'Israël. Oliver Vasconcelos du Monténégro a envoyé des photos de palmiers atteignant le ciel.

Elena Rosenthal de Russie a quant à elle envoyé le dessin d'une jeune fille planant au-dessus du nez enneigé d'un sous-marin. Qu'est-ce que cela signifie ? Difficile de savoir, mais cela fait son effet. On peut ainsi dire que la pochette de l'album a été réalisée par tous dans le monde, sous la direction bien sûr des trois frères belges.

Et l'album est sorti ainsi. Immédiatement après sa parution, il est devenu tellement populaire qu'il a occupé les premières positions de l'iTunes russe. Une partie de la gloire en revient aux frères Leroy.

Dans la patrie des Mumiy Troll à Vladivostok, une exposition des frères a eu lieu pendant plusieurs jours. Nicolas, Gilles et Gregory ont passé leur nuit à visser leurs images dans la galerie d'art contemporain Art-etaje, et dans la pièce voisine des artistes de Vladivostok ont organisé une exposition de cover-art (nom donné à la création de pochettes d'album).

Des disques avec des portraits, des couvertures érotiques, des typographies exotiques : une vaste collection de couvertures était exposée en différentes sections.

Principal port de l'Extrême Orient russe,  Vladivostok possède une solide tradition musicale, et un intérêt très marqué pour la collection de pochettes d'album.

Dans les années 1970, les habitants de Vladivostok étaient les premiers à recevoir de nouvelles informations musicales. Les vinyles étaient apportés par les marins revenant de l'étranger.

Ainsi les Belges, avec leur site web, se sont parfaitement retrouvés dans l'ancienne tendance de Vladivostok. Dans la capitale de l'Extrême-Orient russe on adore les belles pochettes d'album.

Les trois frères se sont longuement occupés d'art à Shanghai, la thématique extrême-orientale leur est proche et familière. C'est d'ailleurs également à Shanghai que le leader du groupe Mumiy Troll, Ilya Lagoutenko, qui n'est pas seulement musicien mais également peintre, a exposé ses oeuvres.

Lagoutenko peint à l'huile des toiles abstraites. C'est à Shanghai que le musicien et les trois frères belges se sont rencontrés.

Aujourd'hui la collaboration des Mumiy Troll avec les Belges se poursuit : l'exposition ira à Moscou, puis à Saint-Pétersbourg et ensuite à Monaco puis probablement dans le monde entier.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies